Le shampoing sec par Aussie, le meilleur de tous??

miracle dry shampoo, aussie

Depuis que j’ai découvert le shampoing sec, je ne peux plus m’en passer, c’est un peu comme le téléphone portable, il me manquait pas quand je n’en avais pas et maintenant je suis au bord de la crise cardiaque quand je m’aperçois que je suis sortie sans!

 

J’essaie tous ceux qui me tombent sous la main et le dernier en date, c’est le Miracle Dry Shampoo de Aussie, un shampoing sec qui promet des cheveux propres et volumineux.

Comme son nom l’indique, Aussi est une marque australienne, elle est spécialisée dans les produits capillaires. Elle est commercialisée en France depuis peu mais elle existe depuis de nombreuses années, au Etat-Unis, Canada et Angleterre ou je l’avais découverte chez Boots.

En France, je l’ai trouvé chez Monoprix et pour le shampoing sec juste à coté de son concurrent direct: Batiste, qui est d’ailleurs mon shampoing sec habituel.

Première différence: le prix, 6,99 euros pour 180 ml alors que mon shampoing sec Batiste est à moins de 5euros pour 200ml.

Pour l’application, c’est très simple, on secoue, on pulvérise à 30cm des cheveux, pas de temps de pose, on masse le cuir chevelu pour bien faire pénétrer le produit et on brosse.

Très rapide d’utilisation donc! La pulvérisation est fine et si vous le faites en dose moyenne, vous voyez à peine le shampoing blanchir sur les cheveux. Pour la partie nettoyante, il fait bien son travail, les cheveux retrouvent une apparence clean et si vous massez bien avant de brosser, pas de résidus.

Il est aussi supposer redonner du volume, sur cheveux long comme les miens, le résultat n’est pas saisissant mais comme beaucoup de shampoing sec volume, il assèche pas mal donc c’est très facile après de crêper les cheveux, car ils restent en position!

Résultat très similaire avec le Batiste que j’utilise habituellement, la seule différence marquante est le parfum qui est agréable chez le concurrent mais que je trouve absolument divin chez Aussie.

Est-ce que cela justifie que je paie plus cher, non mais je pense qu’il m’arrivera de le racheter quand même.