Jennifer Mulertt : Make up Artist

Une maquilleuse qui blogue

vendredi

21

août 2015

159

COMMENTS

Akibafukuro, le café à hiboux!

Written by , Posted in Japon

Akibafukuro, café à hiboux, toko

 

Hier, j’ai réalisé un de mes grands projets en ce qui concerne mon séjour à Tokyo: aller dans un café à hiboux! Pour celles qui ne seraient pas familières avec les us et coutumes nippones, il existe déjà depuis longtemps les neko café, à savoir les cafés à chats, le phénomène c’est étendu dans d’autres villes du monde comme New York ou encore Paris qui a ouvert il y a à peu près 2 ans son tout premier bar à chats dans le quartier de Bastille. Cela consiste en gros à venir faire joujou avec des chats dans un but évident de détente ultime!

Le bar à Hiboux est donc une curiosité que je me devais de découvrir! Je crois bien qu’il n’y en  que 2 à Tokyo, nous sommes allés à celui du quartier de Akihabara, autrement plus connu pour être le quartier high tech avec plein de magasins d’ordi et autres matériels ultra pointus.

On y est allé à l’improviste et on a donc découvert une fois devant qu’il fallait réserver!! Il restait heureusement un créneau horaire disponible et la possibilité de résserver par internet, ce que nous fîmes aussitôt. Il faut venir 10 minutes à l’avance notamment pour avoir le temps de bouquiner le guide du café qui explique toutes les précautions à prendre avec les hiboux ainsi qu’une fiche technique très complète sur l’animal (hibou et chouette d’ailleurs parce qu’il y les 2!).

Akibafukuro, café à hiboux, toko

 

 

Akibafukuro, café à hiboux, toko

 

Le temps de visite préétabli est d’une heure pour 1500 yen et comprend également une bouteille d’eau fraîche par personne et une photo souvenir avec le hibou ou chouette de son choix.

Le café est tenu par 2 personnes dont une heureusement parlant anglais car vous ne serez pas surpris d’apprendre que nous n’étions pas les seuls touristes à venir profiter du lieu. Les appareils photos sont bien sûr autorisés mais sans utilisation du flash, j’ai préféré me contenter de mon iPhone, plus petit donc moins impressionnant. Tous les animaux présents ont leur petite fiche indiquant leur nom et leur poids mais aussi si on peut les toucher, cette dernière info variant suivant l’état de forme de l’animal.

 

Akibafukuro, café à hiboux, tokyo

Akibafukuro, café à hiboux, tokyo

 

Les deux personnes tenant le café sont ensuite à notre disposition si l’on souhaite porter un oiseau, puisque bien sûr, on passe systématiquement par leur intermédiaire avec le rappel des consignes de sécurité. Cela reste très impressionnant de tenir un hibou et de les voir d’aussi près surtout u’il y en a de différentes tailles, le plus gros pesant 5kg. Je n’en ai pour ma part porté qu’un, une chouette prénommée Crackers (ceci étant la traduction en anglais du nom en japonais), que vous pouvez voir sur la 1ère photo de l’article. L’expérience était très originale et agréable, d’autant plus que toutes les instructions avaient pour but de ménager, protéger les animaux, car on avait effectivement un peu peur du traitement qu’il leurs était réservé mais tout avait l’air d’être fait pour leur confort.

LUne expérience qui restera unique!

 

Akibafukuro, café à hiboux, tokyo