Les produits corps Mixa

Mixa n’est plus à présenter, c’est une grande marque de grande distribution qui a plus de 90 ans d’expérience et qui pour ne rien gâcher, est une marque française. Je me tourne donc régulièrement vers celle-ci pour tout ce qui concerne les soins du corps. J’ai ainsi sélectionné des produits Mixa, de la douche à l’autobronzant, qui m’ont convaincu et que je réutilise régulièrement.

L’huile corps sous la douche

Huile corps sous la douche mixa

Toute cette mode des huiles finit par passer par moi! Je fais partie de ces filles qui ont une peau très sèche au niveau des bras et des jambes, en mode peau de crocodile et malgré ça, il m’arrive de skiper l’instant hydratation en sortant de la douche, faute de temps. Le premier argument de ce produit ne pouvait donc résonner mieux à mes oreilles.

La tendance avait été lancée par Nivéa et son lait corps sous la douche, à l’époque, je doutais sérieusement de l’efficacité de ce type de produit donc je n’ai même pas essayé. L’huile corps sous la douche Mixa est sortie depuis 2 ou 3 ans, je me suis laissée tentée étant déjà fan de leur crème pour les mains.

En gros, après votre gel douche, il suffit de d’appliquer l’huile sur tout le corps puis rincer sans temps d’attente, l’huile est supposée être à pénétration immédiate. Son pouvoir nourrissant lui est conféré par l’huile de Colza, concentrée ici à 35%.

J’ai donc suivie les consignes à la lettre, et je l’utilise déjà depuis plus d’un mois. Après le rinçage, on sent effectivement qu’il reste de l’huile à la surface de la peau et dans un souci de d’efficacité du produit, je me sèche en tapotant la serviette plutôt qu’en essuyant. Ma peau est effectivement hydratée et c’est vrai que c’est un gain de temps appréciable surtout si on prend sa douche le matin avant d’aller bosser.

Le plus que je lui ai aussi trouvé, n’est pas mentionné par la marque mais fait pour moi toute son utilité aussi. Etant busy-busy et souhaitant restée irréprochable quotidiennement, j’ai opté pour le rasage des jambes quand vraiment, j’ai pas le temps (je sais, c’est mal), et comme je n’ai aucune patience, je n’utilise pas de mousse à raser. Donc oui, j’y vais à sec comme une barbare, enfin, plus maintenant, puisque dorénavant, j’applique l’huile sèche Mixa sur les jambes, je rase et ensuite je rince!

J’agresse donc beaucoup moins ma peau et optimise ainsi l’hydratation!

Donc, je l’ai adopté même si il m’arrive de compléter avec mon lait pour le corps, ne serait-ce que pour le parfum!

Et petit conseil de la marque qui n’est pas inutile: rincez bien votre douche ou baignoire après utilisation si vous ne voulez mourir à cause d’un accident domestique.

Vous la trouvez assez facilement dans les supermarchés ou Monoprix pour un prix d’environ 7 euros pour 150ml.

Lait corps nutritif satinant

Lait corps nutritif satinant mixa

Comme mentionné préédemment, j’ai la peau très sèche notamment sur les jambes, c’est une catastrophe, on dirait que j’ai le reste de la mue d’un serpent centenaire en guise de peau et les litres d’eau que je bois ni change rien et les laits jusqu’à présent empêchaient juste vaguement ma peau de tomber.

Il est vrai que j’ai tendance à privilégier les textures lait qui pénètrent plus rapidement car je les utilise le matin avant d’aller bosser et je n’ai pas le temps d’attendre qu’un beurre plus nourrissant finissent d’être absorber.

Je me suis donc tournée vers le lait corps nutritif satinant de Mixa destiné aux peaux mates à foncées ce qui n’est pas vraiment mon cas, je bronze très bien l’été mais le reste de l’année, je me promène avec un teint de cadavre.

Mais encore une fois, j’ai la peau très sèche et Mixa promet nutrition intense grâce au karité pur et une peau douce et satinée et last but not least une application rapide car le lait pénètre rapidement sans laisser de film gras.

Je dois dire que je n’ai pas été déçue, la texture est très crémeuse et laisse une sensation de confort immédiat. Ma peau parait plus lisse et les zones de sécheresse visibles disparaissent et pas seulement juste après l’application mais toute la journée. La peau est également plus douce au toucher même si cela prend un peu plus de temps au niveau des jambes que sur le reste du corps.

Et ce qui est très impressionnant, c’est effectivement la vitesse d’absorption du produit, 2 minutes après l’application, la peau est sèche et non collante. Le petit plus: le parfum très agréable et discret.

Je le trouve chez Monoprix au pris de 4,70 les 250ml

 

Douche-soin apaisante sans savon à l’amande douce

douche soin apaisante sans savan à l'amnde douce, mixa

Vous êtes peut-être comme moi et faites parti de ces boulets qui passent 5 heures à sniffer tous les shampoings, gels douches, déodorants référencés dans votre supermarché? Et bien, je dis que nous avons bien raison!! Surtout pour le choix du gel douche.

Car non, je ne crois plus à la petite souris et je ne crois pas non plus que je vais m’hydrater le corps avec mon gel douche. Donc le 1èr critère, ça reste son parfum!

Pour parler de ma 1ère motivation d’achat, cette odeur d’amande est très réussie et apporte une sensation de propre et de fraîcheur, j’avoue que j’ai tendance à en prendre un peu trop mais une quantité raisonnable est suffisante pour profiter pleinement du parfum.

Il est précisé corps et cheveux mais je ne suis pas un mec : j’ai déjà un shampoing + 1 après-shampoings sur le rebord de ma baignoire, ce souci d’économie et praticité m’indiffère totalement.

Au niveau de la compo, ce gel douche a bien sûr un PH neutre, de la glycérine pour l’hydratation et l’amande douce pour ses vertus apaisantes. Contrairement à certains gels douches que j’ai pu tester, je ne constate pas une peau asséchée au fur et à mesure des utilisations et j’ai l’impression qu’il se rince bien et ne laisse donc pas de dépots sur la peau notamment du au fait qu’il « mousse » plus que la moyenne (même sans l’utilisation d’une fleur de douche).

Mais le principal intérêt me concernant reste son parfum (!) et son format généreux (400 ml). Les prix peuvent varier selon les enseignes mais il est vendu à environ 6.30 euros.

Lait corps nourrissant effet soleil, peaux mates

lait corps nourrissant effet soleil mixa

J’ai testé ce produit pour la première fois pour l’été 2014 et j’ai recommencé à l’été 2015, c’était d’ailleurs ma première expérience réussie avec un autobronzant et je dois dire que malgré mes doutes du début notamment à cause de l’odeur potentiellement désagréable, je suis conquise.

Tout d’abord comme son nom l’indique, il est très hydratant grâce à l’huile d’abricot et le de karité et il laisse un voile scintillant sur la peau très esthétique et surtout visible dès la première application.

Mixa n’en fait pas grand étalage mais ce lait est effectivement enrichie en agents autobronzant mais faiblement dosés, d’ou le hâle progressif et donc modulable en fonction du résultat souhaité. Pour ma part, je l’ai appliqué 4 jours d’afilé pour commencer puis seulement 1 jour sur 2.

Le résultat est très probant, pas de traces et surtout la couleur du bronzage est très naturelle et ressemble beaucoup à ce que je peux obtenir si je m’expose au soleil. Je n’ai eu que des compliments sur la couleur sublime de ma peau et son hâle uniforme!

L’autre très bon point est l’odeur, elle n’est apparue qu’au bout du 4ème jour et de façon beaucoup plus légère et donc très supportable surtout si on la compare à d’autres marques qui ont parfois des auto-bronzants avec une très forte odeur

Maintenant, pour que mon bonheur soit complet, il ne me reste plus qu’à trouver un autobronzant visage qui ne me fait pas de boutons! Donc si comme moi, vous avez la peau mixte à tendance grasse mais que vous êtes l’heureuse propriétaire d’un autobronzant visage qui vous laisse une jolie peau, je suis toute ouïe!

Je sens bon avec Versace et Narcisso Rodriguez!

Les parfums font partie des choses qui me passionnent, si je pouvais , j’en aurai facile une quinzaine à disposition en permanence qui varieraient en fonction de mes humeurs. Je ne dis pas les saisons car je n’ai aucun problème à porter des parfums très capiteux par 40° et même plus les années passent plu il faut que ça cocotte sinon je ne me sens pas toute la journée car les parfums je les mets avant tout pour moi!!

Je finirais probablement par mettre en intraveineuse opium d’Yves Saint Laurent couplé avec Aromatic Elixir de Clinique, les 2 en version intense, en attendant, rassurez-vous, j’aime aussi la fraicheur et les notes fleuries!

J’ai donc reçu pour Noël 2 nouveaux parfums que j’avais demandé, je suis du genre à faire des listes et je n’ai aucun problèmes à les remplir. Les 2 sont d’ailleurs mentionnés dans mon top 10 de mes parfums féminins préférés autant vous dire que c’est le choix de Sophie le matin quand je dois décider lequel je vais porter.

 

Bright Crystal Absolu de Versace

bright crystal absolu Versace

C’est la version plus intense du parfum originel  Bright Crystal qui existe en eau de toilette,  la concentration de celui-ci équivaut à une eau de parfum.

C’est un peu la version beaucoup plus classe et sophistiquée de Sexy Grafitti d’Escada, qui est une eau de toilette éphémère de la marque, elle sort en effet à tous les printemps une nouvelle fragrance généralement fraîche et fruitée. Bright Crystal est à la fois un fleuri et un fruité et même dans sa version absolu, il conserve toute sa fraîcheur.

L’eau de toilette a été créée en 2006 et l’Absolu en 2013 par le même « nez », Alberto Morillaz aussi responsable entre beaucoup d’autres, de CK One de Calvin Klein,  212 (celui pour femme et celui pour homme) de Carolina Herrera, Pleasures d’Estée Lauder, Acqua Di Gio (pour homme et pour femme) d’Armani, Flower by Kenzo, Daisy de Marc Jacobs, Valentina de Valentino ou encore Belle d’Opium d’Yves Saint Laurent. Et vraiment, je n’en ai cité que quelques uns, la liste est impressionnante.

Pour celui qui nous intéresse aujourd’hui, on retrouve dans sa composition de la grenade et du yuzu pour la fraîcheur vivifiante et fruitée. En note de cœur, on retrouve un accord gourmand de  framboise, pivoine, magnolia et fleur de lotus. Le tout soutenu par des notes d’ambre végétal, de musc et d’acajou.

C’est un vrai délice sur la peau, la composition est parfaite, les notes fruitées et fleuries se mettent mutuellement en valeur et la tenue ne déçoit pas, je me « sens » encore après l’avoir porté toute la journée.

Et pour ne rien gâcher, le flacon est magnifique et décore très bien mon petit intérieur.

 

Essence de Narciso Rodriguez

essence de narciso rodriguez

Narciso Rodriguez a une place un peu à part dans l’univers des parfums, beaucoup de celles qui achètent ses parfums sont d’une fidélité absolue et elles s’accordent toutes pour dire que ce sont des parfumes de peau. Des parfums qui ont un sillage plutôt léger mais que l’on sent tout au long de la journée.

Je suis très d’accord avec cette définition et j’admets volontiers que l’histoire des parfums Narciso participe complètement à me faire aimer leur univers. Je suis fan de l’essence mais il existe Narciso For Her en eau de toilette et en eau de parfum, Narciso For Her l’Eau, Narciso le parfum etc…

Les puristes font très bien la différence entre tous mais ils ont tous une note essentielle en commun, le musc égyptien. C’est une senteur que le créateur, Narciso Rodriguez, a découvert grâce à une amie qui ne se parfumait qu’avec ça à l’époque ou il n’avait pas encore commencé sa carrière de styliste. Il n’a jamais oublié cette odeur et a essayé de la recréé avec son premier parfum puis l’a décliné avec les suivants.

L’essence ne déroge pas à la règle et je le préfère aux autres car il y a quelques chose de très aérien dans cette fragrance. Il se construit autour du musc avec des notes de rose et d’iris (aldéhydes, ce qui veut dire que ce sont des fleurs synthétiques, il s’en dégage une senteur plus métallique à l’image de Chanel N°5, le tout premier parfum aldéhydé) en cœur et des notes très pétillantes en tête avec de la mandarine du citron et de l bergamote.

La fragrance est très pure, encore une fois aérienne et en même temps cela reste un parfum très enveloppant, il tient extrêmement bien sur la peau et sur les vêtements. Et je l’ignorais quand j’ai désigné ce parfum comme un de mes favoris mais il est lui aussi une œuvre de monsieur Alberto Morillaz qui l’a créé en 2009.

 

J’espère que cette présentation de mes nouveaux parfums vous aura donner des idées ou envie de découvrir un peu plus l’univers olfactifs de Versace et Narciso Rodriguez ou encore de vous intéresser au parfumeur Alberto Morillaz qui je le répète est très productif et qualitatif dans son travail!

Mon voyage au Japon: Tokyo, Yokohama, Pikachu et autres!

OBON a Roppongi hills à Tokyo

Je viens enfin de me décider à trier les photos de mes vacances et même si j’ai partagé pas mal de choses concernant mon voyage au Japon sur le blog, cela concerné principalement les cosmétiques. Notamment la main mise que j’ai pu faire dans les boutiques  Etude House et mes achats makeup dans divers marques non-existantes en France.

J’ai aussi expérimenté la culture nippone dans son ensemble que j’apprécie déjà beaucoup puisque c’est mon 4ème voyage. Je pars toujours au mois d’aout, déjà parce que au niveau du boulot, je ne perds pas trop de contrats et surtout parce que je suis une des rares à vouer une passion sans borne pour l’extrême chaleur moite, ce qui caractérise bien Tokyo l’été, une moyenne de 35° et 90% d’humidité, le bonheur.

Le mois d’aout, c’est également Obon (ou Bon) qui correspond à la Toussaint chez nous aka la fête des morts mais de façon plus festive. Sur la photo ci-dessus, j’assistais au matsuri (festival) du quartier de Roppongi Hills à Tokyo et on voit de très mignonnes petites japonaise en Yukata (kimono d’été) exécuter le Bon Odori, littéralement la danse du Bon. C’est aussi l’occasion de mange sur le pouce, de nombreux restaurateurs sont présents avec leur stand et on peut manger toutes sorte de plats, cette année, je me suis en plus laissée tentée par la Frozen Bier qui comme son nom ne l’indique pas complètement, c’est uniquement la mousse de la bière qui est « gelée » mais le rafraîchissement apporté par la bière en est bien sûr décuplé.
pikachu, yokohama, japon

Je ne pouvais pas m’imprégner de la culture japonaise sans assister à la parade de Pikachu. L’été 2015 a correspondu au Japon avec la sortie d’un énième film sur les Pokemon et comme d’habitude Pikachu est le mieux placé pour faire la promo. Une grande tournée a été organisée à travers tout le Japon ou des animations avec une flopée de mascottes Pikachu qui proposaient une parade et surtout une danse dont la chorégraphie était connue de tous! Sur la photo, vous ne voyez que la « déco » mais ça valait vraiment le détour de voir tout ces Pikachu pas très mobiles se dandiner, on imagine le calvaire des danseurs à l’intérieur! Et en l’occurrence je parle vraiment de détour puisque pendant mon séjour la parade a eu lieu à Yokohama, ville portuaire juste à coté de Tokyo.

 

LA BAIE DE YOKOHAMA, Japon

J’en profite pour parler un peu plus de Yokohama, ville dans laquelle je fais un tour à tous mes voyages nippons. Je la trouve très jolie, elle possède le plus grand quartier chinois du Japon et elle permet aussi de se rappeler qu’il n’y a encore pas si longtemps, le japon était occupé par les américains. Dans les faits, l’occupation américaine s’est terminée en 1952 mais les troupes américaines sont restées sur place après mais surtout les bâtiments construits à l’époque sont parfois restés. C’est le cas au port de Yokohama et c’est là que la photo ci-dessus a été prise. C’était une magnifique journée mais on s’était quand même enfermée quelques heures dans le centre commercial pas très loin ou j’ai pu découvrir la passion des japonais pour Hawaï, il y a une grande portion du centre dédiés aux vêtements, accessoires et nourriture spécifique de cette île car apparemment c’est une des destinations vacances favorites des japonais.

 

harajuku station, japon
Cette photo doit être assez rare au Japon car c’est la seule fois ou j’ai pu la prendre. Je ne sais pas si ils sont artistes ou encore étudiants mais c’était inattendu de les trouver là en train de dessiner avec des modèles qu’ils copiaient ou s’inspiraient via leurs téléphones portables. Il n’étaient pas dans une petite rue déserte mais bien juste en face de Takeshita Street (photo juste en dessous), une des rues les plus connues et les plus grouillantes de Tokyo dans le non moins célèbre quartier d’Harajuku. Si vous voulez voir des gothiques lolitas et autres courants très pointus de la mode tokyoïte, c’est un peu là que ca se passe!

 

TAKeSHITA STREET, tokyo, japon

Shibuya, tokyo
Shibuya (photo ci-dessus) reste à tous les coups The Place To Be pour moi à Tokyo! J’y passe beaucoup de temps à tous mes voyages et à défaut d’être très original, c’est très pratique. Il y a bien évidemment de quoi faire du shopping fringues non stop pendant 10 ans, des enseignes internationales ou 100% nippone dont les plus trendy figurent toutes au 109, célèbre tour sur une dizaine d’étages où on ne trouve que des boutiques vêtements, chaussures accessoires, maroquinerie et cosmétiques que pour les filles.

Mais c’est aussi un quartier ou il y a mon resto de curry préféré, le Coco Ichibanya qui est une chaine assez populaire au Japon. Le curry est un plat à part entière, en général dans votre assiette, vous avez un coté avec le riz blanc et l’autre avec divers ingrédients mélangés dans la sauce curry car en existe des dizaines, il peut être aux légumes, au bœuf, au porc… j’en ai mangé un avec du bœuf pané fourré au fromage.

séance photo à ébisu, tokyo, westin hotel
J’aime bien être studieuse même en vacances, j’ai la chance d’aimer ce que je fais et d’avoir une amie photographe à Tokyo donc on en a profité et on s’est organisé 3 séances photos avec 3 mannequins différents. Pour celles qui ont suivi mes aventures nippones, ce n’est pas une nouvelle, je vous ai déjà partager les backstages des 3 shootings. C’était intéressant de changer un peu car déjà on a shooté en extérieur donc j’ai des photos qui changent du genre de décor et aussi j’ai peu l’occasion de maquiller des modèles asiatique, le type européen avec une peau diaphane, des yeux clairs et des cheveux châtains à blonds reste la grande tendance en France, c’était donc agréable d’apporter un peu de diversité à mo book. Sur la photo, on peut voir Louie du 1er shooting qu’on a terminé dans les toilettes d’un hôtel de luxe à Ebisu.

 

 

akihabar, tokyo
On termine avec un quartier qui sur le papier n’est pas forcément mon préféré, le quartier d’Akihabara, haut-lieu de la geekerie, c’est 1er stop de tous les passionnés d’informatique,jeux vidéos et mangas dont je ne fais pas partie mais en revanche se trouve un des endroits que je tenais absolument à faire: le café à hiboux dont je vous ai déjà fait un compte rendu complet. Le quartier vaut par ailleurs qu’on s’y attarde, son architecture est pour le coup bien dépaysante. La rue principale devient piétonne le dimanche ce qui permet d’apprécier un petit bain de foule même si parait-il cela s’est bien calmé après qu’un fou en 2008 se soit amusé à poignardé des gens au hasard, c’est suffisamment rare pour être signalé car pas de conclusion hâtive: le Japon reste un des pays les plus sûrs du monde! Les japonais réservent leur place au Starbucks ou autre en laissant leurs sacs sans surveillance sur la table.