Jennifer Mulertt : Make up Artist

Une maquilleuse qui blogue

lundi

2

mai 2016

0

COMMENTS

Kichijoji, CECIL McBee et Megumi

Written by , Posted in Japon, Non classé

Je n’avais pas encore présenté le résultat final du 3ème shooting que j’ai fait à Tokyo cet été au mois d’aout. Je viens réparé cet oubli et en plus de vous donner quelques infos makeup, vous parler du quartier ou on a pris les photos et vous faire un petit topo sur la marque de fringues avec laquelle on a fait le stylisme. Comme je suis sympa, je balancerai pas que ce retard est le fait de la photographe, Aude Boyer qui a un peu pris son temps pour les retouches!!

 

meggie moonshine, aude boyer

Parlons un peu de Megumi, la mannequin du jour et son maquillage. Comme pour les autres mannequins avec qui nous avons shooté, elle est inscrite sur un site de mise en relation de professionnels du monde de la beauté et de la mode et surtout, elle parle anglais car je ne parle malheureusement pas japonais.

Le mannequinat est son métier, elle fait également des missions d’hôtesse évènementiel et a participer à un concours de beauté internationale ou elle représentait donc le Japon. Elle correspond aux critères de son pays qui ne demande en effet pas à ses mannequins de faire 1,80m car faire 1,60 c’est déjà pas mal! Elle est néanmoins très fine et possède une belle photogénie.

Comme on shootait en extérieur, c’était plus joli et cohérent de faire un maquillage certes visible mais pas trop sophistiqué. Un teint léger, du bronzer pour sculpter le visage et des teintes chaudes avec un peu de noir pour les yeux. Je suis restés dans le rose pour les lèvres avec un premier rouge à lèvres presque rose Barbie et un 2ème avec une pointe de violet et un peu plus mat pour rester dans la sobriété.

meggie moonshine, aude boyer

 

Pour le stylisme, j’avais vraiment envie d’utiliser une marque japonaise qui n’est pas vendu chez nous. C’est le cas de Cecil McBee qui est une enseigne très connue au Japon. Elle est notamment présente au 109, cette fameuse tour dans le quartier de Shibuya à Tokyo qui réunit toutes les boutiques de fringues, chaussures, bijoux fantaisie, sac à mains et un peu beauté sur une douzaine d’étages, il n’y en a que pour les filles et disons le, la cible parfaite est celle des 15/25 ans.

Elle existe depuis 1984 et même si elle se veut à la pointe de la mode, elle fait le pari de la sobriété et on trouve plutôt des teintes neutres dans ses rayons: du blanc, du beige, des pastels. Ell fait aussi partie des défilés Tokyo Girl Connection qui ont lieu à chaque fashion week tokyoïte et qui rassemblent les marques grand public les plus populaires et girly du pays, que du 100% nippon.

Les 2 tenues présentées dans ces photos reflètent bien l’esprit de la marque et sont très photogéniques aussi je trouve. La combishort est d’ailleurs restée dans ma garde-robe!

Megg monshine, aude boyer

 

L’intégralité du shooting a eu lieu dans un seul et même quartier de Tokyo, Kichijoji qui se situe à l’ouest de la ville. Sur la photo ci-dessus, Megumi se trouve sur Sunroad, probablement la rue la plus connue du quartier, elle est couverte et remplie de commerces en tout genre. On l’avait choisie notamment à cause du fait qu’on n’était pas sûre de la météo et en cas de pluie, le shooting aurait encore été possible.

Kichijoji est un quartier vivant notamment la nuit, on y trouve en autre le musée Gibli et le zoo de Inokashira. Il est fréquenté par pas mal d’auteurs de manga, on peut le qualifié de quartier populaire. Pour la petite info, il a été élu le quartier de Tokyo ou il fait le plus bon vivre.

Megg moonshine aude boyer

 

Cela conclut mes shootings nippons. Les partager maintenant me donne encore plus envie d’être en été, car le temps était bien sûr très chaud à Tokyo en août dernier et aussi très humide ce que je suis à peu près la seule à apprécier! Mais au delà de la sensation, on a une peau parfaitement hydratée avec un taux d’humidité aussi élevé!! Un vrai secret de beauté!