Jennifer Mulertt : Make up Artist

Une maquilleuse qui blogue

mardi

11

octobre 2016

0

COMMENTS

American Crime Story m’a empêché de bloguer la semaine dernière

Written by , Posted in Random Stuff

J’ai des horaires et des jours décalés avec mon travail, je suis donc en week end le lundi et mardi. Je ne m’en plains pas, du moment que j’ai 2 jours de repos d’affilé, je suis contente. Mais la semaine dernière j’ai commencé mon lundi avec une mauvaise nouvelle et j’ai donc eu envie de m’occuper l’esprit. Rien de mieux qu’une série et j’avais récemment fait l’acquisition de American Crime Story, the people v O.J. Simpson.

 

american-crime-story

 

Ca a très bien marché, j’ai tout regardé en 2 jours (en ayant le temps d’avoir une vie sociale aussi quand même!).

Pour ceux qui seraient encore in the dark et ne voit pas du tout de quoi la série parle, j’imagine et j’espère que vous êtes nés dans le milieu des années 90 sinon il n’y a pas moyen que cette histoire ne vous soit pas remonter aux oreilles.

En gros, la série retrace en 10 épisode l’affaire OJ Simpson, un joueur de football américain très célèbre aux Etats-Unis qui s’était reconverti acteur de cinéma qui s’est retrouvé accusé du meurtre de son ex femme et son petit ami. La série commence la nuit du meurtre en juin 1994 pour se finir les quelques après l’annonce du verdict en octobre 1995.

Car bien sûr, c’est de ça surtout qu’on peut se rappeler, c’est le très long procès qui a suivi pour déterminer la culpabilité ou non de O.J. et bien sûr de tout le débat sur le racisme, un sujet déjà très brulant à l’époque car les émeutes de Los Angeles étaient encore dans tous les esprits.

 

oj-simpson-smiling-murder-trial

 

Je ne vais pas retracer les faits ou vous donner mon avis dont tout le monde se contrefiche mais plutôt vous expliquer pourquoi j’avais envie de regarder cette série. Evidemment parce que cela reste le procès le plus médiatisé aux Etats-Unis, le procès a pu être suivi à la télévision américaine et la course poursuite qui a eu lieu avant celui-ci entre O.J. passager avec un pistolet à la main d’une Ford Bronco et la police alors qu’il était supposé se rendre. Cet évènement a été le plus suivi et il est même devenu au moment ou il y a eu le plus de téléspectateurs la demi heure la moins productive de l’histoire des Etats-Unis moderne.

Tout cela est déjà une raison suffisante de s’intéresser à ce procès mais j’avais aussi d’autres raisons car nombre de personnes plus ou moins liées à cette affaire ont tiré parti de leur médiatisation de l’époque. Les premiers sont bien sûr la famille Kardashian, over présents depuis plus d’une décennie dans les médias grâce à leur émission télé sur la chaine E!.

 

rs_600x600-160222105245-600-robert-kardashian-kourtney-kardashian-pic-rm-022216

 

Le point de démarrage étant Robert Kardashian, le père des 5 premiers enfants de Kris Jenner qui était un ami très proche de O.J. Simpson au moment des faits et qui a pris la parole devant les médias le jour ou O.J. devait se rendre à la police. Il a ensuite fait parti de l’équipe d’avocats de la défense durant toute la durée du procès. Ce nom n’est pas rester dans les mémoires en France mais personne n’a du l’oublier aux Etats-Unis. Sachez qu’en plus, c’est David Schwimmer qui joue son rôle.

Je suis aussi une grande fan de Real Housewives of Beverly Hills. Parmis les personnages secondaires récurrents, on trouve Faye Resnick qui est aujourd’hui décoratrice d’intérieur et une des meilleurs amies de Kyle Richards, une des vedettes de l’émission. A l’époque, elle était la meilleure amie de la victime,  Nicole Brown Simpson. Elle a sorti un livre avant le début du procès à propos de son amie qui est difficile de ne pas prendre pour de l’opportunisme surtout que ses problèmes de drogue qu’elle avait soi-disant résolu au moment de la sortie de ce livre n’aidaient pas à la crédibiliser. En plus bien sûr du fait que le livre soit peu flatteur pour sa défunte amie.

 

conniefayesplit-copy

 

J’étais en plus très contente de voir que c’est l’actrice Connie Britton qui l’incarne, car je suis en effet une grande fan de la série Nashville dans laquelle elle partage le rôle principal avec Hayden Pannettiere ou elles sont toutes les deux chanteuses de country. Côté acteur, on trouve également John Travolta qu’on reconnaît à peine et la comédienne Sarah Paulson qui interprète le procureur qui s’occupe de l’affaire. Je l’aime beaucoup même si je ne l’ai vu que dans des petits rôles comme dans Desperate Housewives ou elle joue une des sœurs de Lynette Scavo. Pour finir les présentations, c’est Cuba Gooding Jr qui endosse le rôle d’O.J.

J’ai regardé les 4 premiers épisodes le lundi et le reste le lendemain quasiment d’une traite. Je ne sais pas si c’est mon coté voyeur ou journaliste raté mais suivre un procès d’aussi près est en ce qui me concerne très prenant et j’avais déjà expérimenté cette capacité cronophage qu’on les procès sur moi l’année dernière lorsque Netflix avait sorti sa série documentaire Making a Murderer qui m’avait coupé du monde pendant quelques jours.

 

making-a-murderer-imagen-netflix

 

Pour les non-initiés, ce documentaire en 10 parties retrace l’histoire judiciaire de Steven Avery sur 10 ans. A peine sorti de prison après y avoir passé 18 ans pour un viol qu’il n’a pas commis, il est accusé du meurtre de Teresa Halbach, morte sur sa propriété. On y suit aussi le procès rocambolesque qui a suivi et cela fait encore plus froid dans le dos que ce ne sont pas des acteurs qui rejouent les faits, tout est illustré avec les images d’archives et les commentaires des différents protagonistes.

Je compte d’ailleurs visionné le documentaire également sorti cette année à propos de l’affaire O.J. Simpson qui s’intitule O.J.: Made in America. Il dure 8h et il est divisé en 5 parties, je le réserve pour un prochain week end ou j’ai envie de me couper du monde!