Jennifer Mulertt : Make up Artist

Une maquilleuse qui blogue

mercredi

25

janvier 2017

0

COMMENTS

Les 10 problèmes des cheveux longs

Written by , Posted in Random Stuff

Je fais parti de la team cheveux longs et cela depuis de nombreuses années, les rares fois ou je me suis coupé les cheveux au dessus des épaules, je l’ai amèrement regretté et attendu de longs mois avant de récupérer une longueur acceptable. Je pense aussi que c’est plus pratique d’avoir de la longueur, notamment pour se les coiffer, c’est beaucoup plus simple et plus joli que l’on opte pour la queue de cheval, la tresse ou le chignon. Néanmoins,  la plupart du temps, je les garde détachés et le poids des cheveux les mettent en forment naturellement.

cheveux longs

 

Mais il y a des occasions ou aussi glamour et sexy qu’une longue chevelure puisse paraître, elle peut être source de petits tracas en tout genre:

Si tu ne fais pas attention, tes cheveux se transforment en swiffer/attrape-poussière et tu as tout un tas de trucs qui sont accrochés dessus.

Tu prends douloureusement conscience que si tu ne fais pas attention, tu ne dors pas sur le dos mais bien sur tes cheveux;

Dans le même genre, tu n’oublies plus de dégager tes cheveux sur le coté avant de mettre ton gros manteau sinon c’est un arrachage en règle et long et pénible en plus.

Au moment de te laver les cheveux (tu prends une grand inspiration et) tu vérifies toujours que tu as encore assez d’eau chaude car ca va être un peu long surtout que tu ne peux pas zapper l’étape du masque si tu ne veux pas qu’ils se transforment en une longue et vaste fourche.

Tu redoutes d’aller chez le coiffeur encore plus que le dentiste car tu sais pas expérience que les coiffeuses ne comprennent pas l’expression « pas plus de 2 cm ».

Tu passes de longues heures dans le rayon capillaire de ta parfumerie ou supermarché à essayer de deviner quel après shampoing va le plus nourrir tes pointes.

Quand tes cheveux sont dans le champs visuel d’enfants, ils finissent toujours par devenir leur jouet préféré.

Les gens te demandent souvent comment tu as fais pour les avoir aussi longs et tu trouves rarement quelque chose de plus incroyable à dire que « je les laisse pousser… »

Tu prends encore plus conscience que les cheveux s’imprègnent des odeurs et tu fuis les restos à fritures ou les soirées fumeurs comme la peste.

Les shampooings secs deviennent aussi vitaux que les cotons pour se démaquiller et tu as toujours un ou 2 d’avance.