Make Up Forever, une belle histoire

make-up-forever-tres-vichy

 

La plupart d’entre vous le savent, je suis maquilleuse depuis maintenant 13 ans et je suis amenée de temps e temps à faire des formations ou me renseigner à titre personnel sur des marques, la plupart maquillage mais certaines sont plus axées soin ou parfum.

En l’occurrence, aujourd’hui, je vais vous parler de ce qui est le plus proche de moi, une marque de maquillage et professionnelle qui plus est: il n’y aucun suspense, tout est dit dans le titre Make Up Forever (la photo ci dessus est le look proposé par Make Up forever pour le printemps 2011, un de mes préférés!).

Avec Mac, c’est certainement la marque de maquillage professionnelle la plus connue du grand public. Enormément de maquilleuses et maquilleurs français apprennent leur métier avec cette marque et elle est très facile à trouver puisque distribuer chez Sephora, je me suis dit que c’était donc la candidate idéale pour un article qui revient sur l’historique de la marque.

 

Dany-Sanz-Make-Up-Forever

 

Tout démarre avec Dany Sanz, la créatrice de la marque. Elle a d’abord fait les Beaux-Arts et a commencé a travailler dans le théâtre en  tant que décoratrice. Les maquilleurs du théâtre sont venu solliciter son aide un jour qu’on leur demandait de réaliser des maquillages plus artistiques, ils avaient pu apprécier son travail de peintre et lui ont proposer de transposer son travail sur des visages.

C’est donc un peu par hasard que Dany Sanz a commencé le maquillage mais l’expérience s’étant révélée concluante et elle décida très vite d’étendre sa créativité aussi sur le corps. Le body painting n’existait pas encore vraiment à l’époque puisque personne n’en avait eu encore l’idée, mais c’est devenu une des passions de Dany et un des piliers fondateurs de la marque Make Up Forever.

Elle considère le Body Painting comme un moyen d’expression à part entière et commence à l’enseigner. Elle se fait aussi remarquer en tant que maquilleuse artistique grâce à ses créations et attire l’attention des médias et des professionnels

Dans les années 70, Danny décide de créer son école de maquillage à Paris, la 1ère du genre en Europe. Elle propose bien sûr des cours axés sur le maquillage artistique mais se retrouve très vite limitée par le peu de choix de produits à disposition à cette époque. Sous l’impulsion des élèves de son école, elle décide de créer ses propres produits de maquillage, la légende raconte même que ce sont ces mêmes étudiants qui ont participer au financement des produits. Danny élabore les produits, leurs compositions, textures toute seule dans sa cuisine;

Le succès est également au rendez-vous pour son école de maquillage et elle décide d’officialiser sa ligne de maquillage en 1984, date à laquelle nait sa marque: Make Up Forever

Le nom a d’ailleurs été trouvé au sein de son école, le mot Makeup était déjà universel à l’époque et Forever sonnait bien et s’est avéré bien pensé quand on connais le succès que la ligne Aqua (waterproof et longue durée) a eu par la suite.

 

poupoune in make up land- make up forever, 5 rue de la boétie

Tout se passe désormais au 5 rue de La Boétie dans le 8ème à Paris ou elle enseigne le maquillage la journée et s’enferme dans le sous-sol souvent accompagnées de quelques élèves l nuit pour élaborer des nouvelles formules pour sa marques. La boutique Make Up Forever n’a d’ailleurs pas changé de place et vous la trouvez toujours à cette adresse (la photo est empruntée à Poupoune In Make Land pour cet article de juin 2010.)

Jusqu’au début des années 90, la marque s’étend et elle est à l’usage des professionnels qui la plébiscite dans le monde entier notamment informés par cette communauté d’anciens élèves venus de tous les pays et qui ont continué à propager la bonne parole une fois rentrés chez eux. La marque a en effet proposée rapidement un large choix de produits, notamment sa collection de 100 fards à paupières en mono mais aussi des produits qu’elle était la seule à proposer à l’époque: des poudres irisées, des pigments purs, des paillettes et des palettes de rouges à lèvres.

 

make-up-for-ever-maquillage

 

La marque s’ouvre ensuite au grand public aidé en cela par la création de la 1ère usine de la marque aux portes de Paris qui lui permet ainsi de se commercialiser à une plus grande échelle et de garder une fabrication française.

Elle débarque en 1996 chez Sephora et intègre le géant mondial LVMH en 1999, Dany Sanz reste en charge de la création produits et ne perd pas de vue sa passion pour l’enseignement puisque la Make Up For Ever Academy ouvre ses portes en 2002 à Paris, elle sera suivie par d’autres un peu partout dans le monde, on peut citer New York, Séoul, Hong Kong mais aussi Bruxelles et Helsinki. En 2015, Make Up Forever créé une école spécialisée en maquillage cinéma, La TV & Cinéma Academy à la cité du cinéma à Saint, celui-là même initié par Luc Besson qui est un énorme pôle cinématographique ou sont tournés entre autres Le Bureau des Légendes (série Canal Plus) ou Lucy de Luc Besson (2014).

 

Make Up Forever garde encore aujourd’hui son ADN et propose des produits à l’usage des professionnels (effets spéciaux, maquillage artistique) et aussi des produits pensés pour les professionnels mais qui rencontrent aussi un franc succès auprès du grand public: la gamme HD et maintenant Ultra HD qui proposent des fonds de teint, correcteurs ou poudres invisibles sous l’œil des caméras mais qui sont aussi parfaitement transposable dans un usage quotidien ou le teint est ainsi lumineux et corrigé sans effet de matières ou textures.

La marque a depuis fait de nombreuses collaborations avec le milieu artistique. En 2010, elle proposait un magnifique rouge à lèvres Moulin Rouge issue de sa collaboration avec le cultissime cabaret parisien du même nom. Mais aussi en 2012, la maquilleuse Gina Brooke a utilisé la marque pour réaliser tous les looks de Madonna lors du MDNA World Tour, notamment la gamme Aqua qui lui garantissait une tenue parfaite.

 

20120831-news-madonna-mdna-tour-gina-brooke-04

 

On termine avec la nouveauté de la marque, le fond de teint Waterblend composé à 80% d’eau et qui promet un fini ultra naturel et waterproof. Ce n’est pas vraiment une nouveauté puisqu’il existait déjà depuis pas mal d’années. Il a été amélioré au niveau de la texture et des actifs hydratants qui le compose. Il fait l’objet d’une campagne avec certains influencées en ce moment, le Waterblend Challenge où ils testent sa tenue tout au long de la journée.

 

Je pourrais continuer encore très longtemps mais l’idée était de présenter l’histoire de la marque, j’espère qu’elle vous aura intéressé et que vous aurez retenue l’essentiel, c’est une marque française créer par une maquilleuse professionnelle qui a déjà plus de 30 ans d’existence.

Je rebondis avec Soap and Glory

sopa and glory

 

J’ai profité de mon séjour à Londres en Janvier pour faire quelques achats cosmétiques locaux et tant qu’à faire des produits de première nécessité. Des produits dont j’aurais l’utilité tous les jours histoire de me faire une idée sur leur qualité. J’ai bien entendu privilégié la marque Soap and Glory pour laquelle je voue une passion sans bornes. J’adhère à fond aux packagings, au positionnement de la marque et aux prix très abordables pratiqués.

On la trouve très facilement, notamment chez Boots qui est le jumeau cool du Monop’Beauty. La marque est très complète: du makeup, du soin visage et du soin corps, on peut vivre intégralement en Soap and Glory. J’ai fait une petite sélection de produits pour le visage qui devrait contribuer à l’aspect plus rebondi de ma peau!

 

sexy mother pucker

Je commence par celui que j’avais envie de tester depuis très longtemps: le Sexy Mother Pucker, un gloss repulpant qui a été l’un des tout premiers succès de la marque lors de son lancement il y a 10 ans. Ce gloss existe en 7 teintes, j’ai choisi la Candy Queen qui est plutôt discrète, un genre de rose Barbie irisé mais très clair.

Comme n’importe quel gloss repulpant, il fonctionne au contact des lèvres et quelques instants après l’application, on sent les picotements arriver. D’ailleurs on les sent tellement bien, qu’on perçoit également les zones ou on en aurait éventuellement moins mis. Un bon moyen de bien uniformiser l’application et bien sûr, plus on force la dose plus on est susceptible de voir le résultat s’amplifier.

En plus de ses actifs repulpants, ce gloss comporte également des huiles naturelles de plantes et pour le coup, il est vraiment hydratant, j’adore l’utiliser par dessus un rouge à lèvres liquide mat lorsque je n’en peux plus de me dessécher les lèvres, il vient redonner de la souplesse et du confort.

sexy mother pucker

Je suis très convaincue par ce gloss repulpant et je vois la différence sur mes lèvres lorsque je le mets, elles sont pour commencer plus lisses, plus rebondies et on voit sur les cotés de la lèvre supérieure que le volume a augmenté. Je pense néanmoins que cela fonctionne mieux lorsqu’on a déjà les lèvres bien fournies.

Vous le trouverez au format 7ml pour 9 livres.

 

Bright + beautiful raidance serum

Je n’avais pas utilisé de sérum depuis très longtemps, essentiellement par flemme, et un peu aussi pour des raisons économiques, entre les produits nettoyant, hydratant ou encore les masques, le budget s’enflamme très rapidement.

Celui ci est le Bright + Beautiful Radiance Sérum. Comme son nom l’indique, le but est de d’éclaircir et donner de l’éclat sans oublier l’hydratation bien sûr. C’est même un sérum plein de promesses puisqu’il doit aussi lisser, uniformiser, énergiser, réduire l’apparence des pores et des rides. Tout cela pour seulement 13 livres et 30ml!

Soap and Glory cite tout un tas de principes actifs inconnus au bataillon, notamment le Starlilly ou encore le Luminofix-6 qui sont visiblement brevetés par la marque. Il y a aussi du Youthflake, une sorte de poussière de diamant qui illumine et donne un aspect rajeuni à la peau.

Au dela de tous ces noms compliqués, on peut aussi se contenter de regarder l’effet sur la peau et voir si les effets sont aussi spectaculaires que ceux annoncés. Je n’ai évidemment jamais utilisé ce produit seul puisque c’est un sérum, j’ai toujours mis une crème hydratante par dessus. Et bien entendu, il n’est jamais à appliquer sur le contour des yeux.

Je l’utilise depuis quelques semaines et ce que je peux dire, c’est que ma peau est plus hydratée, même les jours ou il fait très froid, ma peau ne tire pas. Je vois que mon teint est clarifié mais je ne dirais pas éclairci, ce n’est d’ailleurs pas un effet que je recherche. En revanche, je ne vois pas mes pores moins dilatés mais j’avoue ne jamais croire cette promesse quelque soit le produit, ma peau qui est à tendance grasse ne peut pas se transformer et changer de nature. Mais vu le prix très abordable de ce sérum, je ne lui en tient pas rigueur.

 

speed plump all day super moisture marvel

Last but not least, le Speed Plum All-Day Super Moisture Marvel qui devrait avoir un nom encore plus long parce que c’est pas relou du tout à écrire en entier. Pour parler simplement, c’est une crème de jour super hydratante qui aurait des résultats visibles déjà 15 minutes après l’application.

Je parle au conditionnel car cette crème est supposée réduire l’apparence des rides et ridules, je pense que malgré mon grand âge, je fais partie des élus encore relativement épargnés par les signes de la vieillesse. Pas beaucoup de rides à signaler à part une ou 2 sur le front.

Mais ce que je peux vous dire, c’est que la texture de cette crème est top, super agréable à appliquer et à pénétration très rapide et pourtant, je suis généreuse sur la quantité. Cela en fait une excellente base de maquillage. Coté hydratation, tout va bien, n’oublions pas que je l’utilise combinée à mon super sérum.

C’est vrai que j’accorde beaucoup d’importance à l’élasticité de la peau et à son aspect frais, ce type de produit offre les résultats visibles que j’attends, un visage plein et un teint lumineux.

Encore une fois, le prix attractif ne manque pas à l’appel, je l’ai trouvé à 10 livres pour 50ml, on peut difficilement se plaindre du rapport qualité/prix de cette crème.

 

Je suis en résumé ravie de mes achats Londoniens, les produits Soap and Glory me plaisent toujours autant et il me reste encore les produits de maquillage à explorer!

soap and glory

Mes yeux avec la Sweet Peach de Too Faced

Je n’allais pas indéfiniment continuer à tourner autour du pot! Je me lance enfin avec un maquillage des yeux ou je n’utilise que les fards à paupières de la palette Sweet Peach de Too Faced. J’ai bien sur privilégié un maquillage dont la dominante est orangée histoire d’être raccord avec le nom de la palette:

sweet peach too faced

sweet peach de too faced

Mais prenons une minute pour regarder de plus près cette fameuse palette qui depuis sa réédition déchaine les passions et elle semble être la priorité d’achat n°1 de pas mal de personnes.
Sweet peach too faced

Elle est assez proche d’une palette dans les tons nude, une majorité de bruns mais avec quelques touches de couleurs, les 2 orangés, le vert et le violet.

J’ai procédé par ordre et je me suis d’abord occupé des sourcils avec la palette Brow Envy de Too Faced qui me permet de travailler mes sourcils au fard sec et d’obtenir le résultat le plus naturel possible.

 

brow envy too faced

J’ai ensuite attaqué le makeup des yeux avec le fard orangé Just Peachy que j’ai travaillé sur toute la paupière mobile. Pour un peu de contraste et profondeur, j’ai dégradé le fard violet foncé irisé Delectable sur la moitié externe de l’arcade sourcilière juste au dessus de la paupière mobile. J’ai ensuite pris le clair mat White Peach pour les zones de lumière, c’est-à-dire au coin interne de l’œil et sous le sourcil, pour cette partie là, j’ai utilisé le fard Bellini en transition entre le White Peach et le Delectable. Et pour ajouter du relief à la paupière mobile, j’ai appliqué au centre de la paupière le fard beige irisé Nectar.

 

SWEET PEACH

Pour le ras de cils inférieur, j’ai mis en base, le fard liquide métallisé Moondust dans la teinte Solstice qui est un genre de rose/doré, appliqué comme un eyeliner. J’ai bien laissé sécher et je suis venu déposer par dessus, touche par touche avec un pinceau biseauté très fin, le fard violet Delectable.

moondust liquide solstise

Le fard Just Peachy reste une teinte très claire donc pour ne pas risquer un fini fade, je viens souligner mon ras de cils supérieur avec l’eyeliner feutre Couture Etam.
eyeliner couture etam
sweet peach

J’enrobe ensuite mes cils d’une bonne couche de mascara, en l’occurrence le mascara Perversion de Urban Decay. J’insiste particulièrement sur les cils au niveau du coin interne de l’œil car j’applique ensuite la paire de faux-cils Jade de Huda Beauty mais je les ai coupé pratiquement à la moitié (pas comme sur la photo)donc une partie de mes vrais cils restent visibles. Cela me permet d’avoir un rendu plus naturel tout en gagnant en ampleur et allongement du regard.

mascara perversion urban decay

faux cils jade huda beauty

Et parce que j’ai une passion pour le contraste et que j’aime vraiment ce produit, je viens souligner la muqueuse inférieure et supérieure de l’œil avec mon crayon Smoulder Khol Superblack de Soap and Glory qui a l’avantage d’être très gras donc facile d’application et d’un noir très intense.

smoulder khol superblack de soap and glory

Et arrivée à cette étape, j’ai enfin fini mon maquillage et je peux apprécier la jolie luminosité du fard Just Peachy mis en valeur par tous les petits détails autour. C’est, je pense, le maquillage le plus Peachy que je peux faire avec cette palette et j’aime vraiment le rendu avec ma pair de faux-cils légèrement customisée.

sweet peach de too faced

sweet peach de too faced

sweet peach de too faced