2 maquillages avec la palette Naked Heat de Urban Decay

Cela fait quelques semaines que les images de cette fameuse nouvelle palette d’Urban Decay circulent sur les réseaux sociaux, la Naked Heat qui est déjà la 6ème palette Naked proposée par la marque (Naked, Naked 2, Naked 3, Naked Smocky, Naked Ultimate basics).

J’ai eu la chance de la recevoir en avant-première car je travaille pour Urban Decay. Et ca tombe très bien car elle me tentait bien! Mais j’aurais du attendre le 1er aout, date à laquelle elle sera disponible sur le site de Sephora France. Je suis donc ravie de cette petite avance. Et je n’ai pas attendu des jours avant de l’essayer, je vous ai déjà préparé 2 maquillages rapides, car oui, je les ai réaliser avant d’aller travailler, j’aime ne pas me maquiller sur mes 2 jours off.

Voici déjà un aperçu

Naked heat Urban Decay

 

Les couleurs de cette palette sont inspirées par le désert californien, on rappelle que le siège de Urban est à Newport Beach, d’où ses jolis tons orangés. 12 teintes qui partent du beige clair jusqu’au marron foncé en déclinant le orange au passage.

 

Naked heat Urban Decay

Elle décline différentes textures: du mat et du satiné voir légèrement métallisé. Elle change à ce niveau là par rapport aux autres Naked qui comportaient 3 à 4 teintes mates, ici on en compte 8 et il n’y a aucun fard pailletés. Une certaine sobriété donc qui devrait plaire à pas mal d’entre nous J’avoue beaucoup apprécier les teintes satinés notamment Scorched et Dirty Talk.

 

Naked heat urban decay

Mais les 2 teintes qui devraient remporter tous les suffrages sont, je pense, He Devil et En Fuego, 2 teintes mates bien pigmentées et qui définissent bien l’ambiance Caliente de la palette.

 

Naked Heat Urban Decay

 

Il y a aussi de la nouveauté coté packaging, la palette est doublement emballé, la marque en profite pour décliner son thème autour de la chaleur et c’est plutôt sympa je trouve. La palette en elle-même a un packaging qui ressemble à la Naked Smocky: avec des angles droits et toujours bien solide. Il y a un joli dégradé sur le dessus de la palette avec un petit effet en relief, elle se démarque un peu des autres Naked et ce petit effort de style est très réussi.

Naked Heat Urban Decay

Naked Heat Urban Decay

Juste un petit bémol sur le pinceau double embout qui est aussi présent comme sur les autres éditions. Ce sont 2embouts que je qualifierai de « fluffy » qui sont donc très bien pour dégrader et estomper et poser une couleur de façon légère mais il manque l’embout plat qui dépose la matière avec beaucoup de pigments comme sur les 3 premières et j’avoue que je trouve ça dommage, le pinceau seul ne me suffit pas pour effectuer un maquillage.

 

Venons-en au makeup, les fards sont faciles à utiliser, bien pigmentés et pas de différences d’intensité comme cela a pu arriver sur la Full Spectrum. Ces fards passent très bien pour des maquillages pour la vie de tous les jours. Bien évidemment, ces tons chauds marron/orangé fonctionnent sur tous les types d’iris. On peut quand même signaler qu’ils sont particulièrement adaptés aux yeux bleus puisque l’orange est la couleur complémentaire du bleu.

 

Pour la première proposition, je suis restée sur une intensité médium et j’ai privilégié les fards mats. Comme souvent ces dernières temps, j’ai maquillé les sourcils avec le Brow Wizz  et le Clear Brow Gel de Anastasia Beverly Hills que je trouve génial et puisque je l’ai testé pour le blog, je l’utilise aussi dans la vie de tous les jours, le mascara Pump’n’Volume de Dior, qui est bien pour le volume mais qui fait un peu des paquets et qui est surtout hyper galère à démaquiller.

IMG_6513

IMG_6787

Voici le résultat:

Naked Heat de urban decay

Naked Heat de urban decay

Naked Heat de urban decay

 

Pour le 2ème maquillage, j’ai associé la palette avec un eyeliner noir et j’ai donc poussé l’intensité. J’ai utilisé aussi bien des fards mats que satinés. Le contraste avec l’eyeliner noir fait encore plus ressortir les couleurs;

Naked Heat de urban decay

Naked Heat de urban decay

Naked Heat de urban decay

 

J’espère que ces explications et ces photos vous aideront à déterminer si il vous faut absolument cette palette, en ce qui me concerne, je la trouve de très bonne qualité avec de jolies couleurs que je n’avais pas encore vraiment dans ma collection makeup.