Jennifer Mulertt : Make up Artist

Une maquilleuse qui blogue

lundi

31

juillet 2017

0

COMMENTS

Rupaul’s Drag Race a une mauvaise influence sur moi

Written by , Posted in Beauty/Makeup

On va commencer par expliquer l’émission pour celles qui ne la connaitrait pas. Car oui, Rupaul’s Drag Race en est une, c’est une compétition de Drag Queen qui se mesurent les unes aux autres dans le cadre de différentes épreuves avec une élimination toutes les semaines jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une. Rupaul présente et préside le jury de l’émission.

Pour celles qui ne connaitraient pas Rupaul, c’est un Drag Queen très connue qui a beaucoup été médiatisé dans les années 90, il a notamment été la première égérie pour Mac cosmetics et a fait des apparitions à la télé et au cinéma et pas forcément en Drag Queen.

L’émission existe depuis 2009 mais j’en ai vraiment entendu parler par le biais de youtubers beauté que je regarde, notamment Nikkie Tutorials et Patrick Starr qui commentent beaucoup l’émission. J’ai enfin pu voir ce que cela donnait grâce à Netflix qui diffuse la saison 6 et 7 en ce moment. Et je dois dire que je suis fan! Les candidats sont testés sur leurs talents de comédiennes, danseuses, stylistes et leurs personnages, le maquillage est bien sûr une partie importante de leur transformation et c’est super impressionnant les changements de visages que cela entraîne. Le pouvoir du maquillage poussait à l’extrême!

Cela m’a donné envie de m’amuser un peu avec mon maquillage  et voici ce que cela donne!

DRAG QUEEN INSPIRED MAKEUP

 

Et c’est vraiment jouissif de tout exagérer, on agrandit la bouche, les paupières, on fait un contouring de l’extrême, on mets des faux-cils et le tout ensemble reste cohérent. Ce n’est bien sûr pas portable pour la vie de tous les jours mais en soirée un peu festive, ça passe!

C’est d’autant plus fun pour moi que je ne fais habituellement pas de contouring et que je met très peu de fond de teint, je sens vraiment la transformation et je pense que je n’y suis pas allée aussi à fond que les vrais Drag Queen mais je n’en resterai pas là et réessaierai très prochainement.

Je n’ai notamment pas recréé ma ligne de sourcils au dessus de la vraie car je n’avais pas tout ce qu’il fallait pour cacher les vrais et la plupart des drag queen ne s’embêtent pas avec ça car soit ils rasent leurs vrais sourcils ou ils les réduisent au minimum ce qui change grandement la donne.

Pour détailler un peu le maquillage, on va commencer par les yeux:

URBAN DECAY HUDA BEAUTY

URBAN DECAY HUDA BEAUTY

 

L’idée du maquillage est bien sûr d’agrandir les yeux, entre autres pour qu’ils puissent être visible de loin car les Drag Queen travaillent principalement sur scène et aussi parce qu’ils sont une version exagérée de la femme.

J’ai commencé par les sourcils que j’ai épaissi et allongé en respectant leur forme de départ, pour cela, j’ai utilisé le Brow Definer de Anasatasia Beverly Hills qui a un embout biseauté qui permet de rester précis en couvrant une surface plus importante que le Brow Wizz de la même marque qui est un crayon très fin.

Bow definer anastasia beverly hills

Les fards à paupières sont tous des Urban Decay et provienne de ma vieille palette maintenant, la 15 Years Anniversary (on a fêté les 20 l’année dernière) mais je la trouve toujours aussi géniale.

15 years anniversary Urban Decay

J’ai tracé un trait d’eyeliner très noir et beaucoup plus long qu’à mon habitude, pour avoir l’intensité adéquate, les eyeliners liquides sont toujours plus intenses que les feutres donc j’ai opté pour le Razorsharp en teinte Perversion de Urban Decay qui est un noir ultra pigmenté avec une tenue waterproof.

eyeliner razorsharp perversion urban decay

Et last but not least, les faux-cils, j’ai choisi les plus longs et épais que j’ai en ma possession de Huda Beauty car c’est vraiment une marque qui fait des faux-cils de qualité qui ont un bonne découpe et que l’on peut réutiliser plusieurs fois. En l’occurrence, j’ai posé les Farrah:
farrrah de huda beauty

 

On passe aux lèvres, ou je me suis fait un plaisir d’en faire trop, une bouche rose intense avec un cœur plus clair pour accentuer le coté pulpeux:

jeffree star cosmetics watermelon soda et 714

J’ai au préalable fait le contour de mes lèvres en débordant légèrement autour, c’est largement suffisant dans mon cas. J’ai combiné 2 rouges à lèvres de Jeffree Star Cosmetics qui faisaient partie de sa collection été 2016. Le plus foncé, le Watermelon Soda que j’ai appliqué principalement en contour, et le 714 au cœur des lèvres qui est un rose très clair, je les ai ensuite fondu en tapotant au doigt. Pour accentuer encore plus le volume, j’ai terminé avec un gloss, le Sexy Mother Pucker en teinte Candy Glow de Soap & Glory.

WATERMELON SODA JEFFRRE STAR

714 JEFFREE STAR

SEXY MOTHER PUCKER SOAP AND GLORY

 

Le teint serait compliqué à détailler mais histoire d’assurer sur la couvrance, j’ai remplacé mon fond de teinte habituel par l’anti-cernes Naked Skin de Urban Decay. Pour le contouring, j’ai utilisé ma palette de fonds de teint crème Ben Nye qui contient des teintes pour les peaux noirs jusqu’au teint porcelaine. Et j’ai poudré a la poudre libre Halo de Smashbox. Un coup d’highlighter avec le Mary-Lou Manizer de The Balm qui est très intense et un blush rose froid foncé de la palette Naked Flushed Sesso de Urban Decay.

 

mary-lou manizer the balm

 

Sur les photos, on voit moins le travail du teint, je suis allée faire les photos au soleil et cela a un peu « bouffé » le tout! Mais l’idée générale était de m’amuser avec le maquillage et c’est chose faite! Le coté très théâtral du maquillage Drag Queen m’amuse beaucoup et au final il n’y a pas vraiment de règles, on peut faire du très coloré comme du très sobre. On accentue ou on réinvente les traits de son visage. Je vous laisse avec quelques photos supplémentaires:

 

drag queen

DRAG QUEEN