Ma vie à Londres, le makeover studio!

too faced, sweet peach glow palette

 

Je n’ai pas posté depuis un petit moment, mais ce n’est pas rien de changer de pays! Je suis à Londres depuis une vingtaine de jours et j’ai déjà quelques réflexions et anecdotes à partager. On va procéder par ordre, sachez d’abord que j’ai trouvé un boulot de maquilleuse en free-lance pour un studio. C’est en quelques sortes un job alimentaire mais qui reste dans le maquillage et en tant que nouvelle arrivante, cette immersion dans l’anglais et les habitudes de maquillage des anglaises n’est pas inintéressant.

Le studio est un makeover studio, et ils sont légions à Londres, ou n’importe qui peut booker une séance photo, en général c’est pour s’offrir à titre personnel de jolies photos, cela peut se passer à plusieurs, donc des familles viennent aussi se faire tirer le portrait ou même encore des amis. Il y a une équipe complète, l’accueil, les commerciaux qui vendent les sessions photos, les standardistes qui appellent pour proposer les sessions, les photographes et bien sûr les maquilleuses, tout cela est un système bien rodé qui fonctionne 7/7 .

 

J’ai donc commencer à travailler dans ce studio, j’y ai déjà effectué quelques jours et cela m’a permit de constater plusieurs choses.

Mac est toujours très populaire en Angleterre, le studio fournit en effet les produits et se fournit à 100% dans cette marque. Ce qui est plutôt cool pour moi car bien sûr je la connais et je la pratique mais pas dans son intégralité donc je teste ainsi quelques produits.

On maquille plus ou moins les clientes à la chaine en fonction du nombre de réservation de la journée, on est minimum 3, maximum 4 maquilleuses et bien sûr, on s’occupe également de la coiffure. Et le premier truc que l’on m’a dit au sujet des cheveux, c’est comment reconnaître les poux ou les lentes! plutôt très cool comme compétence!! Cela n’arrive pas tous les jours mais au cas ou, on doit savoir et surtout ne pas toucher les cheveux de la personne en question et lui proposer de reprogrammer son shooting 15 jours plus tard quand elle aura traité ses cheveux!! Pareil pour les boutons fièvre sur la lèvre, si cela arrive, on lâche les pinceaux et on dit salut.

 

Mise à part ça, la demande pour les cheveux est pratiquement toujours la même: des boucles, et aux plaques s’il-vous-plait et bien serrées et après elles t’expliquent qu’elles adorent l’effet wavy! On a parfois moins de 30 minutes pour faire le maquillage et la coiffure donc quand elles arrivent avec leurs cheveux longs, épais et raides, on a un peu envie de s’ouvrir les veines.

Mais cet amour du faux naturel ne s’arrête pas là, en maquillage c’est pareil! Je me suis fait avoir les 2 ou 3 premières fois quand elles m’ont demandé un maquillage naturel, mais c’est fini. Naturel veut dire: fond de teint à la truelle, fards à paupières, trait d’eyeliner noir, une bonne couche d’highlighter et bien sur un rouge à lèvres mat sur les lèvres. Na-tu-rel! Une fois, cette vérité assimilée, je fais pratiquement la même chose quand elles me demandent un maquillage sophistiqué! Je propose juste les faux-cils en plus! (la photo illustre d’ailleurs l’idée d’un makeup naturel selon les anglaise, sur les lèvres, j’ai mis le gloss Melted Latex « I’m Bossy » de Too Faced, qui vous en conviendrez, est très discret!)

Car il y a apparemment 2 incontournables en maquillage pour les anglaises: le trait d’eyeliner noir et le mascara sur les cils du bas, chose que j’avoue ne pratiquement jamais faire et encore moins sur moi! Mais là, si je ne le fais pas spontanément, elles me regardent l’air super inquiet en me demandant pourquoi je ne fais pas les cils du bas. Elles sont aussi beaucoup plus habituées à l’highlighter que les françaises et demandent souvent à ce que l’effet soit plus fort, ce qui heureusement n’arrive jamais vraiment car les highlighter Mac, c’est franchement pas la folie. Et en plus, sur les peaux grasses avec des pores dilatés l’effet n’est pas toujours d’une classe incroyable.

 

Je sens que ce nouveau boulot va être une mine d’or pour les anecdotes de clientes plus ou moins relou et je m’arrête donc pour le moment à ces généralités constatés avant de rentrer plus en détails sur le comportement de certaines clientes.