Archives de catégorie : Beauty

RMK: makeup et soin made in Japan

Un article consacré à une seule marque et pas des moindres puisqu’elle rencontre un gros succès au Japon dont elle est originaire mais aussi dans pas mal de pays d’Asie, je veux parler de la marque RMK.

RMK collection printemps 2018

RMK collection printemps 2018

Pour être entièrement transparente, je travaille deux jours par semaine depuis janvier pour cette marque en tant que maquilleuse du corner à  Selfridfges à Londres.  J’en profite pour glisser tout de suite que la marque (mise à part le continent asiatique) n »est disponible que au Royaume-Uni au sein de ce department store (qui en en compte donc 4, un à Londres et Birmingham et 2 à Manchester). Mais elle est trouvable sur certains sites en linge.

Je ne vais pas forcément détailler les produits dans cet article mais déjà vous faire une présentation générale.

Rumiko

Rumiko

Commençons donc par la genèse de la marque, RMK est la contraction du nom de sa créatrice, la maquilleuse Japonaise Rumiko qui l’a donc lancée en 1997 au Japon. Préalablement à cette création, Rumiko a notamment beaucoup travaillée aux Etats-Unis , elle est partie s’installer à New York au début des années 80 et elle a maquillé pour les plus grands photographes et les plus prestigieuse publications comme Vogue pour ne citer que la plus importante. Elle a également travaillé sur de nombreuses campagnes publicitaires pour des marques de maquillage.

Sélection issue du Portfolio de Rumiko

Sélection issue du Portfolio de Rumiko

Même si la marque est japonaise, elle a voulu insuffler un peu de l’esprit new-yorkais qu’elle  a si bien connu. Le lancement de RMk s’est fait à Tokyo en mars 1997 dans le department Store Seibu dans le quartier d’Ikebukuro avec uniquement une gamme de maquillage, notamment le fond de teint Liquid Foundation  et la base de teint Make Up Base qui restent à ce jour  les best-seller de la marque. Elle s’étend peu à peu en Asie: Taiwan, Hong Kong,  la Corée du Sud, la Thaïlande et enfin Singapour en 2006. Les soins arrivent sur les corner en 2000, avec la dénomination « Delicious Skincare »

Elle est restée à la  tête de sa marque jusqu’en août 2003, et après si je comprends bien (très peu d’infos en anglais sur l’historique de la marque et sinon c’est en japonais!!), c’est à ce moment là que le groupe japonais Kanebo a racheté RMK. Cela correspond aussi au lancement de la marque au Royaume Uni.

Kaori, directrice artistique de RMK

Kaori, directrice artistique de RMK

Depuis Juillet 2013, Kaori est à la direction artistique de la marque, comme la fondatrice, elle est japonais et maquilleuse et elle a également fait ses armes à New York.  Cela reste assez remarquable que la marque soit créée par une femme et reste entre les mains d’une autre dans un pays comme le Japon qui n’accorde que très peu de poste à pouvoir aux femmes.

Pour parler plus précisément de l’esprit de la marque, RMK met en avant la beauté naturelle des femmes et ne propose donc des produits teint qu’avec un fini naturel et pour les avoir tester sur quelques clientes déjà, je peux vous dire que la texture des produits est imperceptible sur la peau. Vous ne verrez jamais de looks outranciers proposés par RMK mais toujours du frais et joliment coloré sur les yeux.  Un look très naturel notamment inspiré par l’expérience de sa créatrice à New York mais avec une fabrication et un savoir-faire 100% japonais. Avec le style majoritairement très naturel des femmes françaises, c’est dommage que RMK ne soit pas disponible en France mais qui c’est, un jour peut-être.

J’espère que cette introduction à la marque aura titillé votre curiosité et je développerai plus sur les produits en eux-même, maquillage et soin dans un prochain article.

 

Beauty Workshop Selfridges: le bar à henné

Pour celles qui ne connaissent pas, Selfridges est un grand magasin (à l’image des Galeries Lafayette ou du Printemps) anglais, que l’on trouve à Londres, Birmingham et Manchester et qui existe depuis 1909. J’y travaille 2 jours par semaine depuis janvier et cela me permet d’explorer un peu le magasin et d’y découvrir certains services.

En gros, dans ce grand magasin, il y a deux espaces, appelés des Hall, consacrés à la beauté, un premier ou vous trouvez les marques les plus connues et qui marchent le mieux au Royaume-Uni (Dior, YSL et compagnie mais aussi Charlotte Tilbury ou Huda Beauty) et un 2ème Hall que je trouve plus intéressant car il y regroupe des marques un peu moins connues ou un peu plus petite par rapport au nombre de produits proposés,  en maquillage, soin et cheveux.  Pour vous donnez quelques exemple, en maquillage, on y trouve Eyeko, Cover FX, Illamasqua ou Nyx, en soin, Eve Lom, Dr Jart+ ou Aesop et en coiffure, Ouai, Phyto ou encore Philip Kingsley.

Et c’est surtout le Hall des services, d’ou son nom (Beauty Workshop), les marques comme GHD et Dyson proposent donc des prestations mais vous avez aussi le Braid Bar (bar à tresses), le Blow Dry bar (bar à brushing) avec la marque Hershesons, les massages du visage avec Face Gym, ou encore le nail bar bien sûr avec Nails Inc. Et je ne les pas tous cités!!

file (4)

Celui qui nous intéresse aujourd’hui et que j’ai donc testé, est le bar à henné qu’anime la marque Pavan.  La créatrice de la marque est Pavan Ahluwalia et elle est l’actuelle détentrice du record du monde du plus grand nombre de tatouages au henné réalisés en 1h qui s’élève tout de  même à 511!

Elle propose d’ailleurs en dehors de Selfridges des cours pour apprendre à tatouer au henné et elle vend ses propres produits, ceux-ci sont en revanche dispo en magasin.

Je rappelle que le henné est temporaire, en moyenne, il tient bien 2 semaines, voir un peu plus, tout dépend du henné utilisé bien sûr mais aussi du temps de pose que vous luis accordez. Au bar à henné, les artistes proposent plusieurs types de henné décoratifs, quelques nuances de couleurs sont disponibles, notamment le henné blanc, elles l’agrémentent éventuellement de paillettes, le prix dépend de la taille et de la complexité de sa réalisation. La grande majorité sont fait sur le dos de la main mais éventuellement, elles peuvent les réaliser sur le bras , la paume de la main ou j’ai même vu une fois sur homme sur le torse.

Comme la réalisation se fait en magasin, il est souvent plus simple de rester sur le dos de la main, plus facile à faire sécher et maintenir le henné le plus longtemps possible.

Je me suis déjà prêtée au jeu 2 fois, la première photo est quand le dessin vient d’être fait avec la pâte encore sur la main, la 2ème est le lendemain, généralement, on obtient la teinte finale du henné au bout de 2 à 3 jours car il continue à foncer pendant cette période.

file3

IMG_0330

 

Même chose pour celui-_ci, le henné utilisé est un peu plus foncé.

file1

file2

 

Pour des hennés à peu près de la même taille que les miens, comptez une vingtaine de livres. La réalisation des dessins est très rapide, à peu près 10 minutes à chaque fois. J’apprécie beaucoup d’avoir cet art décoratif sur les mains, et je suis en admiration totale devant la dextérité et la précision des artistes travaillant pour Pavan à Selfridges, si vous faites un tour à Londres, n’hésitez pas à aller les voir.

J’ai redonné une chance à l’autobronzant!

Je ne pratique normalement que l’autobronzant sur le corps et de façon très sporadique car je ne suis pas particulièrement gênée par la blancheur cadavérique de ma peau entre septembre et juin (Paris ou Londres, le soleil et moi, on se voit très peu). L’autobronzant visage en revanche, j’avais tenté le coup une fois et je m’étais retrouvée avec une recrudescence d’acné qui m’avait vite fait passée l’envie de recommencer.

Mais à Londres, l’autobronzant est très présent, d’ailleurs je regarde un peu plus les influences anglaises et je dois constater que beaucoup arborent un hâle très poussé, très peu en relation  avec le temps généralement gris que j’expérimente depuis mon arrivée.

Pour ne pas changer, je me suis laissée tentée à Boots (pour rappel il y en a à tous les coins de rues) et j’ai fait un petit investissement dans un autobronzant visage en spray, histoire de pas trop m’enflammer et de ne pas trop me compliquer la vie.

J’ai opté pour le Garnier Ambre Solaire No Streaks Bronzer Intense

IMG_0232

 

Pour le coup, ultra simple d’utilisation, il est bien sûr recommandé de faire un gommage avant, histoire que le bronzage dure plus longtemps et on spraye le produit à 40 cm du visage pendant 3 secondes en bougeant le spray de gauche à droite en même temps.

On pense bien sûr à attacher les cheveux et fermer les yeux et on fait ça de préférence le soir comme çà on a le résultat le lendemain matin. Il est également indiqué de renouveler l’opération tous les jours jusqu’à l’obtention d’intensité de bronzage désiré et ensuite recommencer 2  fois par semaine pour la maintenance.

Je me suis arrêtée à la première, l’intensité du bronzage était déjà forte, je n’ose pas imaginer à quoi je pourrais ressembler si je m’amusais à faire ça 3 jours d’affilée. Je vous laisse admirer la différence, la luminosité accentue ma blancheur sur la photo sans autobronzant mais quand même, mon teint est totalement différent.

file (3)

 

Je dois admettre que l’autobronzant rend plutôt bien en photo, j’ai bien sûre adapter ma teinte de fond de teint en fonction car en effet, une fois l’autobronzant  visible, j’ai ressenti le besoin de me maquiller et pour 2 raisons:

Mes cernes ont été accentuées par l’autobronzant

Mes ridules d’expressions ressortent plus également

Et avec ces 2 éléments, contrairement à l’effet espéré, je trouve que j’ai l’air plus fatiguée.  Aussi, ma teinte de bronzage naturelle ne ressemble pas à celle obtenue artificiellement car malgré tous les progrès qui ont été fait de ce coté la, on garde toujours cette petite teinte orange qui correspond à certains bronzages naturels (généralement les peaux claires avec les cheveux clairs) mais ce n’est pas mon cas.

En point positif, le bronzage disparait progressivement sans faire de tâches, et l’odeur n’est pas trop forte ce qui est un vrai bon point car l’odeur spécifique de l’autobronzant est franchement désagréable quand elle n’est pas bien masquée.

Alors peut-être que je devrais essayer un autobronzant plus haut de gamme, le Garnier ne m’a coûté que 8 livres, et voir si l’effet fait plus naturel et ne marque pas mon visage mais je vais en rester là pour l’instant. Même si j’avoue, cela m’a apporté une fausse impression de soleil pendant quelques jours!