Jennifer Mulertt : Make up Artist

Une maquilleuse qui blogue

anastasia beverly hills Archive

lundi

31

juillet 2017

0

COMMENTS

Rupaul’s Drag Race a une mauvaise influence sur moi

Written by , Posted in Beauty/Makeup

On va commencer par expliquer l’émission pour celles qui ne la connaitrait pas. Car oui, Rupaul’s Drag Race en est une, c’est une compétition de Drag Queen qui se mesurent les unes aux autres dans le cadre de différentes épreuves avec une élimination toutes les semaines jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une. Rupaul présente et préside le jury de l’émission.

Pour celles qui ne connaitraient pas Rupaul, c’est un Drag Queen très connue qui a beaucoup été médiatisé dans les années 90, il a notamment été la première égérie pour Mac cosmetics et a fait des apparitions à la télé et au cinéma et pas forcément en Drag Queen.

L’émission existe depuis 2009 mais j’en ai vraiment entendu parler par le biais de youtubers beauté que je regarde, notamment Nikkie Tutorials et Patrick Starr qui commentent beaucoup l’émission. J’ai enfin pu voir ce que cela donnait grâce à Netflix qui diffuse la saison 6 et 7 en ce moment. Et je dois dire que je suis fan! Les candidats sont testés sur leurs talents de comédiennes, danseuses, stylistes et leurs personnages, le maquillage est bien sûr une partie importante de leur transformation et c’est super impressionnant les changements de visages que cela entraîne. Le pouvoir du maquillage poussait à l’extrême!

Cela m’a donné envie de m’amuser un peu avec mon maquillage  et voici ce que cela donne!

DRAG QUEEN INSPIRED MAKEUP

 

Et c’est vraiment jouissif de tout exagérer, on agrandit la bouche, les paupières, on fait un contouring de l’extrême, on mets des faux-cils et le tout ensemble reste cohérent. Ce n’est bien sûr pas portable pour la vie de tous les jours mais en soirée un peu festive, ça passe!

C’est d’autant plus fun pour moi que je ne fais habituellement pas de contouring et que je met très peu de fond de teint, je sens vraiment la transformation et je pense que je n’y suis pas allée aussi à fond que les vrais Drag Queen mais je n’en resterai pas là et réessaierai très prochainement.

Je n’ai notamment pas recréé ma ligne de sourcils au dessus de la vraie car je n’avais pas tout ce qu’il fallait pour cacher les vrais et la plupart des drag queen ne s’embêtent pas avec ça car soit ils rasent leurs vrais sourcils ou ils les réduisent au minimum ce qui change grandement la donne.

Pour détailler un peu le maquillage, on va commencer par les yeux:

URBAN DECAY HUDA BEAUTY

URBAN DECAY HUDA BEAUTY

 

L’idée du maquillage est bien sûr d’agrandir les yeux, entre autres pour qu’ils puissent être visible de loin car les Drag Queen travaillent principalement sur scène et aussi parce qu’ils sont une version exagérée de la femme.

J’ai commencé par les sourcils que j’ai épaissi et allongé en respectant leur forme de départ, pour cela, j’ai utilisé le Brow Definer de Anasatasia Beverly Hills qui a un embout biseauté qui permet de rester précis en couvrant une surface plus importante que le Brow Wizz de la même marque qui est un crayon très fin.

Bow definer anastasia beverly hills

Les fards à paupières sont tous des Urban Decay et provienne de ma vieille palette maintenant, la 15 Years Anniversary (on a fêté les 20 l’année dernière) mais je la trouve toujours aussi géniale.

15 years anniversary Urban Decay

J’ai tracé un trait d’eyeliner très noir et beaucoup plus long qu’à mon habitude, pour avoir l’intensité adéquate, les eyeliners liquides sont toujours plus intenses que les feutres donc j’ai opté pour le Razorsharp en teinte Perversion de Urban Decay qui est un noir ultra pigmenté avec une tenue waterproof.

eyeliner razorsharp perversion urban decay

Et last but not least, les faux-cils, j’ai choisi les plus longs et épais que j’ai en ma possession de Huda Beauty car c’est vraiment une marque qui fait des faux-cils de qualité qui ont un bonne découpe et que l’on peut réutiliser plusieurs fois. En l’occurrence, j’ai posé les Farrah:
farrrah de huda beauty

 

On passe aux lèvres, ou je me suis fait un plaisir d’en faire trop, une bouche rose intense avec un cœur plus clair pour accentuer le coté pulpeux:

jeffree star cosmetics watermelon soda et 714

J’ai au préalable fait le contour de mes lèvres en débordant légèrement autour, c’est largement suffisant dans mon cas. J’ai combiné 2 rouges à lèvres de Jeffree Star Cosmetics qui faisaient partie de sa collection été 2016. Le plus foncé, le Watermelon Soda que j’ai appliqué principalement en contour, et le 714 au cœur des lèvres qui est un rose très clair, je les ai ensuite fondu en tapotant au doigt. Pour accentuer encore plus le volume, j’ai terminé avec un gloss, le Sexy Mother Pucker en teinte Candy Glow de Soap & Glory.

WATERMELON SODA JEFFRRE STAR

714 JEFFREE STAR

SEXY MOTHER PUCKER SOAP AND GLORY

 

Le teint serait compliqué à détailler mais histoire d’assurer sur la couvrance, j’ai remplacé mon fond de teinte habituel par l’anti-cernes Naked Skin de Urban Decay. Pour le contouring, j’ai utilisé ma palette de fonds de teint crème Ben Nye qui contient des teintes pour les peaux noirs jusqu’au teint porcelaine. Et j’ai poudré a la poudre libre Halo de Smashbox. Un coup d’highlighter avec le Mary-Lou Manizer de The Balm qui est très intense et un blush rose froid foncé de la palette Naked Flushed Sesso de Urban Decay.

 

mary-lou manizer the balm

 

Sur les photos, on voit moins le travail du teint, je suis allée faire les photos au soleil et cela a un peu « bouffé » le tout! Mais l’idée générale était de m’amuser avec le maquillage et c’est chose faite! Le coté très théâtral du maquillage Drag Queen m’amuse beaucoup et au final il n’y a pas vraiment de règles, on peut faire du très coloré comme du très sobre. On accentue ou on réinvente les traits de son visage. Je vous laisse avec quelques photos supplémentaires:

 

drag queen

DRAG QUEEN

jeudi

27

juillet 2017

0

COMMENTS

4 looks avec la palette Afterdark de Urban Decay

Written by , Posted in Beauty/Makeup

La palette Afterdark de Urban Decay est sortie cette année mais elle n’est disponible que sur le site de Sephora (et bien sûr, elle a été dispo au Sephora Champs Elysées) et sur le site de Urban Decay France et sa boutique dans le marais à Paris.

Cela reste plutôt confidentiel comme réseau de distribution et ce sont principalement les addicts à la marque qui se sont jetées dessus. Elle est néanmoins soldée cet été et c’est à ce moment là que j’en ai fait l’acquisition. Les palettes pour les yeux avec une dizaine de teinte comme celle-ci coûtent toutes autour de 50 euros donc je ne me jette pas dessus dès qu’elles sortent et j’attends une promotion.

Voici donc la palette Afterdark qui va nous occuper aujourd’hui:

palette afterdark de urban decay

Elle est vraiment très intéressante cette palette grâce à la variété de ces couleurs, on peut voir que la rangée du haut ne comporte que des tons chauds et celle du bas des tons froids. Ces 2 rangées peuvent néanmoins très bien se mélanger mais c’est une très bonne façon de classer les couleurs.

Voici un aperçu d’un peu plus près:

IMG_7218

Les couleurs sont harmonieuses et pour les tons froids, elle restent très sobres à l’exception du Fringe (2ème en partant de la droite) qui est un peu plus Punchy mais on est chez Urban Decay donc il faut bien un peu de couleurs vives. Pareil pour la rangée du haut, des tons qui se travaillent facilement notamment l’indispensable Alter (premier en partant de la gauche) qui est le seul fard de la palette suffisamment clair pour être utilisé sous le sourcil ou en coin interne de l’œil. Eventuellement le Scene (juste à coté) qui est un orangé peut avoir cet usage si vous partez sur un makeup très intense.

Comme d’habitude, il y a un pinceau double embout au milieu mais je n’en suis pas très fan, je ne trouve pas qu’il soit suffisant si on veut se maquiller en l’utilisant uniquement. Il y a bien un coté fluffy pour dégrader et mélanger les couleurs mais l’autre embout est trop petit à mon goût même si il est effectivement plus rigide pour poser fards.

Sur une note plus positive, je suis très fan du packaging de la palette en elle-même, toujours dans les codes couleur de la marque mais avec une forme qui la différencie bien des autres Vice et Full Spectrum.

AFTERDARK URBAN DECAY

 

J’ai donc créé 4 maquillage en essayant d’utiliser différentes couleurs à chaque fois, le but étant bien sûr de vérifier la pigmentation des fards, leur facilité d’application, si on les travaille bien ensemble et également l’homogénéité de la palette , si c’est bien le même style de texture sur tous les fards.

Voici déjà les 3 premiers looks, j’ai associé à la palette à chaque fois le mascara Pump’nVolume de Dior et le crayon sourcils Brow Wizz et le clear brow gel de Anastasia Beverly Hills. J’ai utilisé aussi l’eyeliner liquide Razorsharp en teinte Perversion et le crayon yeux 24/7 en teinte Perversion (qui désigne un noir très intense) de chez Urban Decay.

mascara pump'n'volume dior

brow wizz et clear brow gel anastasia beverly hills

eyeliner razorsharp perversion urban decay

crayon yeux 24/7 perversion urban decay

 

Premier look

AFTERDARK URBAN DECAY

AFTERDARK URBAN DECAY

 

Deuxième look

AFTERDARK URBAN DECAY

AFTERDARK URBAN DECAY

AFTERDARK URBAN DECAY

 

Troisième look

AFTERDARK URBAN DECAY

AFTERDARK URBAN DECAY

AFTERDARK URBAN DECAY

 

Résultat des courses, la qualité est là, bonne pigmentation et surtout pas de différence d’intensité ou d’opacité entre les fards. Ils ont néanmoins la particularité d’avoir des reflets, fini satiné donc mais pas que. Ce qui aide pas mal à bien fondre les fards entre eux, car par conséquent pas de trop gros contraste surtout si vous n’utilisez ensemble que les fards chauds ou que les fards froids, là, c’est quasi impossible de se planter.

Cela en fait un petit bémol pour moi car des fards qui ont l’air très différents sur la palette, une fois posés sur la paupières se fondent un peu trop bien et pour moi, cela peut manquer un peu d’intensité. Ils me font un peu penser en texture aux fards à paupières de la marque Sleek qui propose des palettes avec 12 fards pour à peu près 12 euros. Eux aussi me dérange un peu à cause de cette texture particulière très satinée et qui gomme un peu les contrastes entre les teintes.

Après ces 3 looks, il en fallait un 4ème ou j’exploite les teintes dans les tons violets de la palette. Je me suis dit que c’était aussi l’occasion de vous proposer un maquillage avec une paire de faux-cils Urban Decay qui ne sont malheureusement pas disponibles chez Sephora en France mais à la boutique et sur le site de Urban Decay. En l’occurrence, les Perversion qui se veulent avec un fini plus dramatique car très sophistiqués et longs.

faux-cils perversion de urban decay

La base des faux-cils est fine mais je les avais déjà utilisés 2 fois auparavant. La colle est fournie avec mais je l’avais déjà terminée donc j’ai utilisé la Striplash que vous voyez ci dessous et qui sèche en transparence ce qui est pas mal pour celles qui ont des difficultés lors de la pose et qui font toucher les faux-cils un peu partout sur la paupière. Pas de trace après le séchage contrairement aux colles noires.

Colle faux cils strip lash

Et histoire d’agrandir mon regard, j’ai utilisé dans la muqueuse de l’œil le crayon khôl waterproof Always Sharp de Smashbox en teinte Bare qui est un beige clair pensé pour cet usage et cela fonctionne beaucoup mieux avec ce type de teinte que des crayons blanc qui ont plus tendance à griser et donc affadir. Bien sûr, n’utilisez cette méthode que si vous maquillez aussi le ras de cils inférieur, sinon c’est vraiment bizarre.

Crayon always sharp bare smashbox

 

Et voici le quatrième look, je suis globalement satisfaite de cette palette, c’est typiquement le genre que je peux emportée en voyage car elle est diversifiée sans prendre trop de place dans le sac et bien sur la qualité est au rendez-vous.

AFTERDARK URBAN DECAY

IMG_7279

IMG_7304

mardi

6

juin 2017

2

COMMENTS

Idée makeup avec la Naked Smocky de Urban Decay

Written by , Posted in Beauty/Makeup

Revenir aux classiques, cela a du bon et j’entends beaucoup de gens s’extasier sur les palettes de Too Faced, Kat Von D ou Anastasia Beverly Hills. Mais ces personnes semblent oublier que cette mode des palettes pour les yeux avec une douzaine de fards à paupières, cela a été fait en premier par Urban Decay avec la toute première Naked en 2010. Suivie depuis par 4 autres palettes Naked dont la 4ème, la Naked Smocky que j’ai utilisé aujourd’hui.

NAKED SMOCKY URBAN DECAY

 

Pour être complètement honnête, c’est le maquillage que je me suis fait pour aller travailler, donc dans le speed et avec très peu de temps pour prendre les photos, mais finalement, c’est plus réaliste comme maquillage. Et pour celles qui le trouve un peu chargé, n’oublions pas que je suis maquilleuse, je peux à peu près tout me permettre comme style et intensité.

Revenons à la Naked Smocky, contrairement aux autres palette Naked de la marque, elle ne met pas l’accent sur les nudes et une déclinaison de bruns et beige mais elle est pensée pour permettre des maquillages plus intenses, notamment le charbonneux, elle propose donc plus de teintes foncées et surtout dans les tons froid et chaud.

 

NAKED SMOCKY URBAN DECAY

 

Pour ce makeup, j’ai privilégié les teintes chaudes et satinées pour avoir un fini bronze métallisé. En revanche , je n’ai pas vraiment utilisé le pinceau fourni avec la palette que je ne trouve pas très pratique surtout l’embout plus petit avec une forme arrondie. Je préfère les pinceaux plats pour poser les couleurs mais c’est une question de goût personnel.

Voici les teintes utilisées:

PicFrame

 

La principale couleur utilisée est Dirtysweet,  la 2ème en partant de la gauche. Les autres couleurs servent à la mettre en valeur en créant un peu de contraste. Les 2 le plus sur la droite sont des teintes mattes que j’ai appliqué principalement sur l’arcade sourcilière, des couleurs trop irisées ou satinées à cet endroit là peuvent alourdir le regard voir même donner l’impression d’une arcade tombante.

J’ai souligné le regard avec un eyeliner liquide noir, le Razorsharp de Urban Decay en teinte Perversion. Pour info, ce nom de teinte désigne un noir 3 fois plus pigmenté qu’un noir classique, on la retrouve chez Urban en eyeliner feutre, crayon yeux ou encore en fard à paupière et rouge à lèvres.

Le ras de cils inférieur est juste renforcé avec un peu de fard à paupière foncé appliqué à l’aide d’un pinceau biseauté. On finit avec 2 bonnes couches de mascara, ici le Better Than Sex de Too Faced qui est vraiment efficace pour le volume. Un peu moins pour la courbure mais je l’aide avec un recourbe-cils.

N’oublions pas les sourcils, je teste depuis quelques semaines le Brow Wizz de Anastasia Beverly Hills en teinte Dark Brown , c’est un crayon mécanique très très fin et de texture sèche qui permet d’être très précis quant au dessin des sourcils. Je l’associe au Brow Gel en teinte Clear de la même marque, un mascara pour sourcils transparent qui coiffe et fixe les sourcils.

 

makeup avec la naked smocky de urban decay

Voici donc le résultat, je trouve les fards vraiment très beaux et ils ont bien évidement tenu toute la journée, pareil pour l’eyeliner qui est waterproof,  j’ai oublié de le préciser plus haut. La définition de mon appareil photo ne pardonne rien, les sourcils sont un peu moins « on fleek » que le reste mais ils rendaient très bien en vrai même si effectivement, je les ai fait un peu vite!

J’espère que ce makeup vous plait et sachez que j’en ai 2 autres en réserve qui arrivent.

NAKED SMOCKY DE URBAN DECAY

NAKED SMOCKY DE URBAN DECAY

NAKED SMOCKY DE URBAN DECAY

NAKED SMOCKY DE URBAN DECAY