Archives par mot-clé : ecole de maquillage

Un makeup avec ma plus ancienne palette!

J’ai pas mal trié mes produits de maquillage ces derniers temps et forcément ça me remet entre les mains des produits que j’utilise un peu moins notamment parce que les nouveautés prennent au fur et à mesure le dessus. Mais justement cette plongée dans les entrailles de mon matériel pro m’a permis de constater une énième fois que les essentiels sont toujours les mêmes.

J’ai fait une école de maquillage à Lyon pendant l’année scolaire 2003-2004, ce qui remonte un peu! Et à l’époque, mon école utilisait principalement les produits de la marque Atelier qui est une marque française professionnelle, créée par Hélène Quille, elle même maquilleuse. Elle a d’ailleurs également une école de maquillage du même nom à Paris, si vous êtes curieuses, vous la trouvez sur Instagram à Make-Up Atelier Paris Official.

J’ai encore pas mal de palettes de fards à paupières de cette marque et elles sont très pratiques car j’ai celles qui se composent de 5 fards à paupières à chaque fois. Donc en gros, on peut faire un maquillage des yeux en les utilisant seules. J’ai donc réalisé un maquillage complet en utilisant ma préférée de l’époque, celle intitulée « tons dorés« . Voici déjà un aperçu du look final:

 

makeup atelier

 

Et voici la palette en question qui comme vous le voyez, pourrait totalement sortir aujourd’hui, non seulement ce sont des teintes chaudes que l’on peut utiliser pour des maquillages naturels mais qui ne porte pas si bien que ça son nom puisque les tons sont également bien orangés. Elle est plus petite mais elle a de vraies similitudes avec la Naked Heat de Urban Deecay qui cartonne depuis sa récente sortie:

 

makeup atelier paris, palette yeux tons dorés

 

Elle est plus toute jeune cette palette, je l’ai donc depuis 14 ans mais elle fonctionne encore très bien et par rapport à la texture des fards actuels dans d’autres marques, elle n’est pas du tout poudreuse, pas de dépôt durant le makeup. Les fards sont mats mais les teintes claires sont bien pensées car elles apportent beaucoup de luminosité. Et la pigmentation est excellente, on obtient sur les yeux les mêmes couleurs que l’on voit sur la palette.

 

J’ai bien sûr accompagné cette palette avec quelques collègues. Comme c’est l’été et que je ne travaille pas, je suis très loin de me maquiller tous les jours donc quand je le fais, j’aime y aller franchement, j’ai donc ressorti les faux-cils et j’ai ajouté de l’intensité  l’aide d’un eyeliner liquide noir sur le ras de cils supérieur et au crayon noir combiné avec le fard le plus foncé de la palette sur le ras de cils inférieur.

 

MAKEUP ATELIER PARIS

MAKEUP ATELIER PARIS

 

Je suis complètement fan des faux-cils que j’ai appliqué pour ce maquillage, les Scarlett de Huda Beauty, ce sont d’ailleurs les premiers faux-cils que j’ai acheté de la marque et je les ai donc depuis novembre 2016, j’ai arrêté de compter le nombre de fois que je les ai porté et ils sont encore en très bon état. Ils allongent vraiment le regard avec un coté « plume » je trouve dans leur forme et texture. Ils ne font pas naturels du tout mais c’est pas forcément le but avec des faux-cils et ils ajoutent un coté très sophistiqué au maquillage.

 

SCARLETT DE HUDA BEAUTY

 

J’ai fait les sourcils avec comme mon habitude depuis quelques mois un produit Anastasia Beverly Hills, j’alterne avec le Brow Definer et le Brow Wizz, j’ai choisi le 2ème pour ce maquillage, la principale différence étant que le Brow Wizz a une mine extrêmement fine ce qui permet une précision au millimètre. Et je fixe avec le Clear Brow Gel, toujours de Anastasia Beverly Hills.

 

IMG_6513

Et le reste des produits:

IMG_8086

Palette 5 fards yeux « Tons Dorés » de Atelier

Mascara Diorshow Pump’n’Volume de Dior

Crayon yeux 24/7 en teinte Perversion de Urban Decay

Eyeliner liquide Razorsharp en teinte Perversion de Urban Decay

 

Pour le teint, j’ai gardé la main légère, un fond de teint liquide semi-couvrant avec une poudre libre pour fixer. Pas d’anticernes, j’ai la chance de ne pas trop marquer et surtout que mes cernes ne soient pas colorées donc cette étape n’est pas forcément indispensable pour moi. Je structure le visage avec une nouveauté de cette année, la Naked Flushed en teinte Sesso de Urban Decay. La palette Naked Flushed existe depuis quelques années en différentes teintes, elle est pratique car elle contient le blush, le bronzer et l’anticernes. La Sesso est notamment pensée pour convenir aussi aux teints plus mats mais elle s’ajuste aussi très bien sur un teint clair comme le mien, j’ai d’ailleurs utilisé les produits pour ce maquillage.

Naked flushed sesso urban decay

 

Et pour finir, j’ai essayé une de mes dernières acquisitions, le rouge à lèvres liquide mat Crush de Huda Beauty. Il fait parti des nouvelles teintes sortie dernièrement par la marque chez Sephora. Et je l’ai choisi parce qu’il est très clair et que je me disais que je pouvais m’amuser à éclaircir certains rouges à lèvres en ma possession de la marque grâce à lui. Je pense aussi qu’il sera parfait en touche au centre de la lèvre. Mais pour ce maquillage, je l’ai utilisé seul, même pas de contour au crayon au préalable et finalement je l’aime bien aussi comme ca. Notamment parce que je n’ai pas trop bronzé donc pas de contraste trop grand avec mon teint.

CRUSH DE HUDA BEAUTYCRUSH DE HUDA BEAUTY

 

Il n’est pas tout à fait dans la même tonalité que le reste du maquillage, car c’est un nude légèrement rosé mais c’est justement cela qui apporte quelque chose en plus au maquillage. Il est clair mais dans une teinte qui fasse si naturelle que ça donc les lèvres ont l’air maquillées et se marient bien avec le maquillage des yeux qui utilise certes des couleurs dans les bruns mais rehaussé avec les faux-cils.

 

Je suis toujours aussi fan de la palette Atelier et c’est une alternative de très bonne qualité pour celles qui savent qu’elles n’utiliseront jamais la douzaine de fards composant les palettes à la mode actuellement. Je termine avec quelques photos supplémentaires du maquillage complet:

palette ton dorés atelier

palette ton dorés atelier

palette ton dorés atelier

palette ton dorés atelier

Maquilleuses et esthéticiennes

Je ne pourrais jamais faire cesser complètement l’amalgame que font les gens entre esthéticienne et maquilleuse mais une petite mise au point par écrit ne peut pas faire de mal. Il arrive en effet très souvent que lorsque les gens me demandent ce que je fais dans la vie, je reponds: « maquilleuse » et là, ils enchaînent avec un mystérieux: « ah!! t’es esthéticienne! »  -_-

Que ce soit bien clair, je n’ai rien contre les esthéticiennes, juste on ne fait pas le même métier!

 

Maquilleuse

 

Les esthéticiennes

Je ne suis pas trop mal placée pour en parler, j’ai fait un BTS esthétique-cosmétique (oui, c’est comme ça qu’on dit!) avant de faire mon école de maquillage et de me lancer dans le monde du travail.

Ce BTS autrement connu comme BTS prostipute qui nous permet de devenir « esthétichienne » ou encore « prépa au concour Miss France », les blagues pourries ne manquent pas!

Chaque école organise les cours un peu comme elles le veulent. Pour ma part, on avait 36h de cours par semaine dans 1/3 de pratique (qui comprend soin visage, soin corps, manucure, épilation et maquillage). La théorie était constituée de matières aussi diverses que variées: cosmétologie, anglais, biologie cutanée, marketing, économie, vente, français, dessin, physique-chimie et j’en passe. Il nous était également demandé un minimum de 5 semaines de stage sur les 2 ans de formation.

J’ajouterai que bien souvent les cours de maquillage sont assurés par des professeurs qui ont également passé le BTS esthétique ce qui ne fait pas d’elles des maquilleuses. Encore une fois, pour avoir fait les 2, on aborde le maquillage de manière complètement différente et pas avec le même niveau d’exigence.

Il existe aussi bien évidemment le CAP et le BP esthétique.

 

Les débouchés:

Esthéticienne en institut bien sûr mais le BTS permet aussi d’être patronne de son propre institut ou responsable d’un SPA. On peut bien sûr aussi s’orienter vers la parfumerie mais il existe des formations beaucoups plus ciblées pour celles qui souhaitent devenir commerciale/formatrice/animatrice pour une marque.

 

 

Les maquilleurs/euses

Ici pas de diplôme reconnu par l’état, il n’existe donc que des écoles privées qui pratiquent l’enseignement qu’elles souhaitent ainsi que des tarifs très variables d’une école à une autre.

Certains se lancent avec succès en autodidacte mais ici pas de formule miracle non plus, les parcours sont très variables avec aucune garantie de réussite derrière.

J’ai fait une formation en 9 mois partagée en 3 thématiques de 3 mois chacune: le maquillage beauté , le maquillage cinéma, le maquillage scène. A ces cours pratiques s’ajoutait des cours de dessins, des cours d’histoire du maquillage et divers intervenants. Des stages été proposés tout au long de l’année dans divers domaines.

 

Les débouchés:

Si on s’oriente vers le cinéma et/ou la scène (théâtre et opéra) et qu’on imagine que cela fonctionne pas trop mal, on devient intermittent du spectacle.

 

Si on s’oriente vers la mode, c’est le free lance avec aussi toutes les difficultés financières que cela peut comporter. On peut aussi créer une micro-société ou avoir le statut d’autoentrepreneur, chacun détermine ce qui correspond le mieux à sa situation.

 

La télé peut être un bon compromis pour celles qui souhaitent avoir des revenus fixes, voir même un CDI mais on ne rentre pas en télé aussi facilement et c’est bien souvent par le biais d’une relation qu’on commence dans ce milieu.

 

Il reste aussi l’animation pour une marque de maquillage, cela peut aussi être un moyen d’avoir des revenus fixes pour celles que la précarité financière effraie mais le maquillage devient alors une activité secondaire et le coté commercial de ce métier prend clairement le dessus. Encore une fois, ce n’est pas une critique de ma part, il faut juste savoir vraiment ce qu’on veut faire avec ce diplôme de maquilleuse.

Vous l’aurez compris, vous croiserez difficilement une maquilleuse dans un institut, elle n’est absolument pas formée à faire des soins ou épilations. De même que dans un institut, le maquillage est la prestation la moins pratiquée loin derrière les épilations et les soins.

 

Pour celles que cela intéresserait, j’ai fait l’école Peyrefitte à Lyon pour mon BTS esthétique et l’école Sup’maquillage toujours à Lyon.