Archives par mot-clé : soin des ongles

Mon expérience avec le durcisseur Herome

Je ne fais pas grand chose sur mes ongles ces derniers mois à part les limer et les hydrater. Les vernis ne résistent pas à mon exposition permanente au nettoyant pinceaux et autres désinfectants et j’avoue que voir mon vernis s’écailler au bout de 2 jours est extrêmement agaçant et surtout donne l’air négligé.

durcisseur fort Herome

 

Donc à défaut d’avoir les ongles colorés, je me suis dis que je pourrais au moins les avoir longs. J’ai profité d’une promotion chez Sephora pour investir dans le durcisseur Herome  que j’ai obtenu pour la modique somme de 11,00 euros au lieu de 15,50 euros.

Ca fait des années que Herome nous fournit en durcisseurs, ils en ont même 3, un doux, un fort et un extra fort. Sur les conseils de copines qui ont déjà tenté le coup, j’ai opté pour le fort. Le doux serait juste similaire aux durcisseurs classiques (qui ne marchent pas donc) et le extra-fort est apparemment très inconfortable.

Car oui, c’est ce que j’ai découvert en appliquant ce durcisseur pour la 1ère fois, on le sent! D’une certaine manière, c’est logique et quelque part cela met en confiance sur l’efficacité du produit, il y a une différence avec tous les autres durcisseurs que j’ai pu essayé que je ne sentais absolument pas.

Naturellement, cela s’accompagne de consignes très précises. On l’utilise en cure de 15 jours. On met une couche le 1er jour, puis une seconde le 2ème. Le troisième jour, on retire le tout et on recommence depuis le début et ainsi de suite pendant 2 semaines. Cela peut sembler un peu fastidieux mais le vernis sèche très vite et se démaquille très bien donc pas besoin de prévoir 1h d’immobilisme total, 10 minutes suffisent largement. Le résultat sur les ongles est joli aussi, un genre de blanc transparent qui donne un léger effet french manucure.

En ce qui concerne le résultat que je souhaitais obtenir, à savoir des ongles plus longs, c’est un peu  raté. Comme beaucoup, j’ai les ongles de mon majeur et index plus fragiles que les autres, certainement parce que je les sollicite plus, ils ont donc tendance à se casser ou  à se dédoubler  plus facilement. En gros, les 3 autres étaient solides comme du béton et ces deux-là se sont casser beaucoup plus rapidement que d’habitude. Impossible de garder mes 10 ongles au même niveau de longueur!

La composition de ce vernis est bien évidemment très chimique et clairement un ongle déjà fragilisé n’y résiste pas, j’aurais peut être du commencer à neuf avec des ongles coupés courts mais j’avais déjà réussi à obtenir une bonne longueur avant de commencer la cure.

Mon avis est donc très mitigé, il n’a pas marché avec moi mais j’ai vu le résultat probant sur d’autres. Je me suis même amusée à aller regarder sur différents forums les avis, et ce durcisseur déchaine les passions! Cela fuse en insultes et superlatifs sur l’extrême qualité de ce produit quand certaines osent mettre en doute son efficacité.

Une abonnée m’avait néanmoins signalé la présence de formaldéhyde dans la composition du durcisseur Hérome, il figure effectivement dans la liste des ingrédients et il est reconnu comme étant dangereux pour la santé si utilisé à des doses trop élevées. Ce n’est pas le cas pour les vernis, il figure essentiellement dans les durcisseurs et il n’est pas à confondre avec la résine de formaldéhyde aussi utilisée et beaucoup moins nocive. La dose autorisée en cosmétique est de 0,5% et ne présente pas de danger dans la mesure ou on fait bien attention à n’en appliquer que sur les ongles, le contact avec la peau est à éviter car là, il peut être irritant.

Je ne saurais pas dire si c’est ce produit qui provoque la sensation un peu douloureuse sur les ongles, mes connaissances ne me permettent pas de l’affirmer mais c’est vrai que si vous faites des couches trop épaisses, la douleur devient vraiment inconfortable au point ou vous devez retirer le durcisseur.

Pour ma prochaine tentative, j’opterai certainement pour le Miracle Cure de Sally Hansen qui est un durcisseur qui ne contient pas de formaldéhyde. Et encore une fois, ne prenez pas le durcisseur extra fort de Hérome en pensant que cela sera plus efficace, surtout si vous mettiez des faux ongles avant, cela serait extrêmement douloureux, si vous avez des ongles normaux, commencez avec le fort et si vous venez de retirer vos faux ongles, choisisez le doux.

Je vous laisse donc vous faire votre opinion et surtout respectez le temps de la cure, ne l’utilisez pas plus longtemps que indiqué. A la longue, cela abîme vraiment les ongles.

Les ongles: soin et vernis

IMG_9933

 

Je suis actuellement en plein période de jachère coté manucure, j’ai retourné/arraché tous mes ongles durant mon déménagement et j’attends qu’ils repoussent un peu (en gros qu’ils dépassent de mes doigts) avant de remettre du vernis.

 

Mais cette période de vache maigre est salutaire pour eux car cela leur laissent le temps de respirer et de se renforcer car à part des produits hydratants, rien ne s’approchent d’eux.

 

Car comme pour les cheveux et contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire, moins on les touche, mieux ils se portent. Pour commencer, on fait difficilement plus toxique en matière de cosmétique qu’un vernis, et également, cette mode des grosses limes qu’on achète un peu partout pour rien du tout est aussi très néfastes pour les ongles car elles sont beaucoup trop dures et abrasives pour des ongles naturelles, elles ont été conçues pour limer des faux ongles!

Je vais ici reprendre ce que je fais pour entretenir mes ongles et pourquoi et passer en revue les vernis, notamment leur compo et leur utilité. On est bien d’accord que je suis la première à m’en tartiner les ongles, donc je ne viens pas donner des leçons mais c’est intéressant pour un produit aussi courant d’en savoir un peu plus.

 

Le soin des ongles et des mains

Parce que des jolis ongles sur une main toutes desséchée et craquelée, c’est pas top. Quand je fais mes ongles, c’est aussi l’occasion de prendre soin de mes mains. D’ailleurs si vous êtes du jour à mettre une crème pour les mains avant d’aller vous coucher et si elle est plutôt grasse, profitez en pour vous masser les cuticules avec.

 

crème mains mixa intensif peaux sèches

 

 

Une vraie manucure complète, c’est bien de la faire une fois tous les 15 jours, l’idéal, c’est de la faire après votre douche ou votre bain car logiquement vous utilisez de l’eau chaude et cela ramollit les ongles.

1.Coupage des ongles

La première chose à faire est donc de les couper et égaliser si besoin. Avec des ciseaux adaptés ou un coupe-ongles, essayez de les couper de la façon la moins brutale possible, C’est-à-dire en évitant de couper en plein milieu du bord de l’ongle mais plutôt en suivant son contour, et petit bout par petit bout. Le fait qu’il soit ramolli aide à ce que le coupage ne les fragilise pas plus.

 

ciseaux ongles

 

2.Limage

Vous pouvez ensuite passer au limage, et j’aime à rappeler la phrase de ma professeur de manucure lorsque j’étais en école d’esthétique: « le limage est une caresse de l’ongle« . Autrement dit, limer le plus doucement possible et pas avec des gestes appuyés, brusques et rapide pour que cela aille plus vite!

Comme dit plus haut, le choix de la lime est très important, le plus sûr et doux pour les ongles sont nos bonnes vieilles limes en émeri fine, généralement rouge du coté le plus rugueux, on privilégie le coté doux tout de même sur celles-ci.

 

lime en émeri

 

Toutes les autres: en verre, en carton épais, en plastique etc.. sont beaucoup plus agressives.

A propos de la technique de limage, il faut faire attention à ce que votre lime soit toujours parfaitement perpendiculaire à votre ongle. Cela évite que vos ongles se dédoublent! Et même si vous êtes en train de limer sur le coté de l’ongle, c’est là ou il faut faire bien attention, car souvent, on change la position de la lime et on entaille légèrement notre ongle qui fini généralement par se casser.

A part cas particulier, on est donc fréquemment responsable de nos ongles cassants ou qui se dédoublent!

Egalement, toujours limer dans le même sens, vous commencez sur un coté de l’ongle pour finir de l’autre en gardant un geste doux, si vous avez beaucoup à limer, c’est que vous n’avez pas assez couper avant.

 

3. Soin des cuticules

De ce coté, je suis plutôt chanceuse, mon pourtour de l’ongle est fin et peu sujet aux petites peaux.  On recommande généralement de s’armer d’un bâtonnet pour repousser les cuticules, d’une huile cuticule et d’une pince à envie. Pour les plus expertes d’entre vous, vous savez qu’on peut également ajouter une eau émolliente mais pour le fait maison, je privilégie des composants le moins agressif possible.

 

BATONNET pour repousser les cuticules

 

On commence par l’huile que l’on applique généreusement sur chaque ongle et que l’on prend le temps de masser individuellement. Avec le bâtonnet, on vient repousser doucement les cuticules avec de petits mouvements circulaires. Si vous avez des petites peaux sur le pourtour de l’ongle, ne les arrachez pas mais coupez les avec la pince à envie (si vous n’en avez pas, un petit coupe-ongle peut faire l’affaire).

 

coupe-ongles en guise de pince à envie

 

On peut terminer le soin par l’application d’une crème pour les mains, encore une fois, des jolis ongles ne sont rien sans de jolies mains autour.

 

La pose de vernis

Si vous venez de faire votre manucure, n’oubliez pas de nettoyer vos ongles à l’aide d’un coton imbibé de dissolvant ou d’alcool à 70°: le vernis adhère et tient moins bien sur une surface grasse.

1.La base

Pour beaucoup, cette phase semble fastidieuse, mais elle a 2 utilités: elle aide à une meilleure tenue du vernis et surtout si vous mettez plein de vernis de couleurs comme moi, elle protège votre ongle: les vernis colorés finissent par teinter vos ongles et la couleur ne disparaît pas!

Faire attention à poser sa base correctement, ce n’est pas parce qu’elle ne se voit pas qu’on peut déborder de tous les cotés. Au contraire, bien posée, elle sert également à bien poser son vernis après qui se délimite sur les mêmes contours que votre base.

Et dernier point: laisser à votre base le temps de sécher un peu, son pouvoir protecteur n’en sera que plus efficace.

2.Le vernis

Je ne conseille pas de marques en particulier, un prix élevé n’est pas forcément synonyme de meilleur qualité. Pour le garder fluide le plus longtemps possible, conservez-les dans un endroit frais, le meilleur endroit étant le frigo, surtout l’été, vous avez du constater que vos vernis devenaient très pâteux par grosse chaleur. Et si par malheur, votre vernis est devenu épais, diluez-le avec un diluant et non un dissolvant qui va vous le bousiller.

Pour une bonne tenue sur les ongles, il faut mettre 2 couches de vernis avec la 1ère idéalement plus fine que la 2ème. Dans un monde parfait, on laisse sécher un peu entre les 2 couches. A noter que plus le vernis est foncé, plus il est pâteux et difficile à poser.

C’est là que le choix du vernis est important, notamment concernant son pinceau, il y en a avec des bouts plus ou moins arrondis et des plus ou moins large. Inutile de préciser que les gros pinceaux avec un bout arrondi vous facilitent grandement la tâche.

Pour parler composition, un vernis est formulé avec des agents filmogènes, des durcisseurs, du solvant, des pigments minéraux ou organiques, des agents plastifiants etc… Rien de très bio ou naturel pour la grande majorité des marques qui proposent des vernis. Si on a envie de s’alarmer, on peut signaler que certains des ingrédients composant un vernis classique sont cancérigène, irritant, toxiques pour résumer.

Dans les marques plutôt facile à trouver qui font des efforts coté compositon, vous avez Revlon et une marque bio Couleur Caramel.

3.Le top coat

FullSizeRender (4)

 

Pas forcément indispensable selon moi, surtout si vous portez un vernis avec des effets de texture, le top coat peut altérer le résultat. Mais sinon, il contribue au rendu final. Généralement brillant, pour une jolie brillance laquée, il peut aussi être mat pour un résultat plus sobre.

Je le remplace parfois par du vernis pailleté qui améliore aussi pas mal la tenue et qui existe dans des tailles et formes de paillettes très diverses. Une chose ne change malheureusement jamais: c’est extrêmement dur à démaquiller.

4.Le démaquillage.

Parlons-en! Il existe une multitude de possibilités, pour en revenir au vernis pailleté, le meilleur moyen est d’encore utilisé un dissolvant avec acétone et laisser poser des petits quarts de cotons imbibés sur chaque ongle avant de frotter et retirer ceux-ci, je laisse poser bien 2 minutes.

Sinon, c’est vrai que le dissolvant sans acétone est plus doux pour les ongles, après peu importe sous quelle forme, c’est à vous de voir ce que vous préférez.